Pour une grande partie du parc immobilier tertiaire, relever les objectifs de performance énergétique définis par le décret tertiaire n'est pas une mince affaire. Compte-à-rebours lancé, miser sur l'accompagnement de l'exploitant à toutes les étapes du processus, de l'audit au plan d'actions, offre la garantie d'une expertise solide du terrain, d'une veille constante sur les innovations technologiques, d'un investissement vertueux pour l'environnement et la valorisation de son patrimoine. 

La valeur verte, nouvel eldo­rado des propriétaires et exploitants de bâtiments ter­tiaires ? Soumis au décret ter­tiaire depuis 2019, qui précise les modalités d'application de la loi ELAN, les établis­sements de plus de 1 000 m2 concernés devront en effet montrer patte blanche dès 2031 en justifiant d'une réduc­tion de 40 % leur consomma­tion énergétique par rapport à leur année de référence, 50 % et 60 % les deux décennies sui­vantes. Ambitieux, ces objec­tifs induisent une obligation de résultat et par extension de moyens, qu'il s'agit d'intégrer dès aujourd'hui à la feuille de route, bien que le report de la première échéance ait récemment été fixé au 30 septembre 2022 au plus tard vs 2021 par le ministère de la Transition écologique. « Les proprié taires sont au fait du disposi tif mais très demandeurs de détails et surtout d'accompagnement pour mieux l'appré hender », observe Pierre Blan chet, responsable énergie et environnement chez Building Solutions, le domaine d'activité dédié aux bâtiments du groupe VINCI Energies. « Les clients ont besoin d'un opérateur central, global et référent, de l'audit à l'atteinte de leur ambition verte, en passant par les diverses phases de déclarations et de notation par l'ADEME, qui tend à garantir leur constante implication. »

Un expert unique, de A à Z

Suivant la première phase de radiographie et d'analyse qui vise à déterminer l'éligibilité au dispositif, les obligations inhérentes, la compréhension des usages, de l'ensemble des caractéristiques et des données énergétiques du bâtiment, le chemin peut alors s'engager sur tous les aspects d'optimisation du profil client sur la plateforme OPERAT du législateur; une étape essentielle pour amorcer sa stratégie, simuler les actions en fonction des données récoltées déclarations. Avec les parties prenantes du bâtiment, l'engagement de VINCI Facilities se poursuit à travers l'élaboration d'un plan d'actions séquencé autour des usages et des équipements, puis sa mise en oeuvre et son suivi, dernier pan et non des moindres scellant une collaboration vertueuse dans le temps. « L'engagement s'inscrit au-delà de la mise en place des solutions d'ingénierie, souligne Stéphane Bretin, responsable maintenance et services, Building Solutions. Il s'agit surtout de les suivre à travers le rôle d'ensemblier de l'exploitant. C'est lui qui s'assurera chaque année que l'entreprise est dans les clous, sur la bonne courbe, suivant les étapes préalablement identifiées. »

Vinci Facilities, un accompagnement global :

schema.jpg

Dans le cadre du dispositif Eco-énergie tertiaire, notre expertise en maintenance et Facility Management est un véritable atout pour vous accompagner sur les aspects liés à l'exploitation de votre bâtiment. De plus, notre appartenance au domaine d'activité Building Solutions de VINCI Energies nous permet également de proposer une offre globale d'accompagnement: de la phase travaux à la phase d'exploitation en passant par l'ingénierie environnementale.

Vers un nouveau schéma d'exploitation

Levier de la sobriété énergétique, l'exploitant l'est aussi du confort des occupants, euxmêmes associés au défi qui se profile : « challenger l'humain sur les efforts énergétiques tout en améliorant son bien-être fait partie de notre ADN et de nos actions, sans contraindre mais en sensibilisant aux bonnes pratiques. » Embarqués dans l'aventure, les experts d'ingé­nierie et travaux, partenaires du groupe, ajoutent à la per­formance, un argument de poids dans le cadre de réno­vations lourdes d'espaces, de calculs ou de simulations énergétiques plus poussées. « Ajouté aux aspects fonda­mentaux de maintenance quo­tidienne, le déploiement de solutions connectées va égale­ment dans le sens d'une com­préhension plus fine des ins­tallations et des usages, mais également de l'instauration de systèmes intelligents dont beau­coup de bâtiments sont actuel­lement dépourvus », poursuit Pierre Blanchet en écho au décret BACS, une obligation de moyens technologiques qui devrait donner un coup de fouet à tout le secteur du contrôle du bâtiment, leur régulation et leur pilotage glo­bal. Condition sine qua none d'un système de data efficient, la consommation énergétique à l'usage s'avance également comme un nouveau paradigme par rapport au fonctionnement historique des bâtiments tertiaires, relate le responsable : « S'orienter vers des systèmes relativement complexes, peu énergivores et peu carbonés nécessite de les asservir à l'oc­cupation réelle des bâtiments. L'ensemble, totalement autonome, permet d'atteindre une meilleure performance éner­gétique. » 

Un pari gagnant sur l'avenir 

Si VINCI Facilities, fort de l'expérience acquise sur le terrain et de son écosystème de par­tenaires, est aujourd'hui en mesure de catégoriser ses actions de performance éner­gétique dans le dispositif Éco­énergie tertiaire - dont les statistiques dépendent naturellement de l'état initial des établissements - le concours d'un mandataire unique dans cet enjeu lui apparaît non seulement utile, mais impératif: « Cela évite la gestion chrono­phage et contreproductive de multiples interfaces, tout en se reposant sur un expert en veille constante sur les évo­lutions réglementaires et les innovations technologiques. » Des innovations qui, si elles peuvent représenter un coût, plaident pour l'économie sur le long terme, à la fois sur la consommation d'énergie et le bilan carbone, grand corollaire du dispositif: « Si cet impéra­tif existe, c'est aussi parce que le parc tertiaire, globalement vétuste, l'exige. Outre l'obli­gation légale, il s'agit pour la France de montrer la voie des Accords de Paris, mais égale­ment, pour les propriétaires, de sécuriser leurs actifs à l'avenir. Il en va de la valeur mobilière et immobilière de leur patri­moine, comme de leur respon­sabilité face à l'urgence climatique et environnementale. »

Helios Exchange: un outil de prévision énergétique innovant

Grâce à un moteur de calcul scientifique et à des archétypes de bâtiments, le logiciel allie simulation thermique dynamique et données statistiques pour estimer un profil de consommation. En l'espace de quelques heures, Helios permet de construire un jumeau énergétique. Les dépenses énergétiques sont détaillées par poste. On peut tester des actions de performance énergétique et analyser leur impactsur les consommations futures du bâtiment. Un partena- riat à long terme est en discussion avec cette start-up américaine. 

vinci-logo.jpg