Profession

QVT

Le 16e palmarès Great Place to Work dévoilé !

La rédac | 28 mars 2018 |

.
L'Institut Great Place to Work a dévoilé ce 28 mars son 16ème palmarès des entreprises où il fait bon travailler. Et les lauréats sont...

L’Institut Great Place To Work dévoile son 16ème Palmarès des entreprises où il fait bon travailler. Ce dernier distingue les entreprises françaises de toutes tailles (50 à 500 salariés, 500 à 5000 salariés et plus de 5000 salariés) qui sont particulièrement engagées dans des démarches de transformation et se démarquent par la qualité des environnements et des conditions de travail qu’elles offrent à leurs salariés. « La 16ème édition du Palmarès fait écho aux attentes très fortes des Français en matière de bien-être au travail. Pour Great Place To Work et ses 79 lauréats, 2018 marque un véritable appel au changement et à la mobilisation, auprès de l’ensemble des collaborateurs », constate Patrick Dumoulin, directeur général de Great Place To Work France. Alors que certaines entreprises conservent leur place cette année (comme Décathlon, Wavestone, Krys Group), d’autres font une entrée remarquée dans le Palmarès (Salesforce, Legallais, Doctolib), et certaines changent même de catégorie. Enfin, trois secteurs se démarquent cette année et sont particulièrement représentés par les lauréats du Palmarès : les entreprises grand public, les entreprises du numérique en forte croissance, et les cabinets de conseil.

 

Les entreprises grand public

Les entreprises de produits grand public se distinguent cette année dans un contexte particulièrement challengeant. Certains de ses acteurs ont fait le pari du bien-être au travail, puisque trois d’entre eux figurent dans la catégorie plus de 5000 salariés : c’est le cas de Décathlon, Kiabi et Leroy Merlin. Les distributeurs Adidas (10ème place), Krys Group (11ème) et Cultura (25ème) sont également représentés dans la catégorie 500 à 5000 salariés. Quant aux producteurs Mars France, Dell Technologies et Valrhona, ils occupent respectivement les 3ème, 6ème et 13ème places.

« Les entreprises de la grande consommation, distributeurs comme producteurs, évoluent dans un secteur très compétitif et dynamique, qui nécessite de s’adapter constamment aux évolutions du marché, de recruter en masse, et principalement des jeunes. Or, les attentes des jeunes générations en matière d’emploi ont considérablement évolué au cours des dernières années : priorité donnée à l’équilibre vie pro-vie perso, recherche de sens, importance des relations inter collègues … les Millennials se distinguent particulièrement de leurs parents et de plus en plus d’entreprises ont fait le choix de capitaliser sur ces jeunes, en leur garantissant un cadre de travail épanouissant et à la hauteur de leurs attentes », selon l’institut Great Place to Work.

 

Les entreprises du numérique

Rien ne semble pouvoir arrêter les entreprises du numérique, et ce quelle que soit leur taille. En effet, le Palmarès rassemble aussi bien des géants tels que le numéro 1 mondial du logiciel de gestion client Salesforce, que des entreprises françaises de quelques centaines de salariés telles que Doctolib (294) ou bien Klaxoon (120). Ainsi, les entreprises du numérique ne cessent de recruter (comme en témoigne le leader de l’économie collaborative Leboncoin et son passage de la catégorie 50-500 salariés à la catégorie 500 à 5000), mais aussi de prouver leur avance en matière d’innovation, tant sur le plan technologique qu’humain. « On constate une forte corrélation entre l’innovation technologique et l’innovation managériale : afin de rester dans la course, les entreprises du numérique ont compris depuis longtemps que l’une ne va pas sans l’autre, et que l’humain doit être mis au cœur de la croissance ».

 

Les cabinets de conseil

La performance humaine ne se dément pas d’une année sur l’autre au sein des cabinets de conseil, qui occupent des places de choix dans le Palmarès des entreprises où il fait bon travailler : Extia occupe ainsi la 2ème place, MC2I Groupe la 4ème et Wavestone la 5ème dans la catégorie 500 à 5000 salariés. Quant à Octo Technology, Colombus Consulting et Accuracy, ils occupent respectivement les 2ème, 3ème et 6ème places dans la catégorie 50 à 500 salariés.

Bien qu’étant un secteur très concurrentiel, dominé en partie par les « Big Four » (PwC, EY, KPMG et Deloitte), le Conseil renferme de véritables pépites largement représentées dans le Palmarès. Ces cabinets de conseil attirent d’ailleurs de plus en plus les consultants très qualifiés et souvent spécialisés dans des domaines techniques, qui recherchent des structures leur garantissant des conditions de travail et un épanouissement personnel supérieurs à ceux des « Big Four ».

 

 

LE PALMARÈS

 

Catégorie + de 5 000 salariés

 

1 DECATHLON

2 KIABI

3 LEROY MERLIN FRANCE

4 MCDONALD'S France

 

Alors que 12 entreprises ont candidaté cette année, seules 4 d’entre elles remplissent les critères pour figurer au Palmarès, à savoir avoir un résultat de 66 % minimum au Trust Index et 30/60 minimum au Culture Audit du Palmarès des entreprises où il fait bon travailler. Les géants français de la distribution spécialisée se sont particulièrement démarqués cette année.

 

 

Catégorie 500 à 5 000 salariés

 

1 SALESFORCE FRANCE

2 EXTIA

3 MARS FRANCE

4 MC2I GROUPE

5 WAVESTONE

6 DELL EMC

7 LEBONCOIN

8 TALAN

9 EQUALINE

10 ADIDAS

11 HYATT HOTELS & RESORTS – FRANCE

12 KRYS GROUP

13 VALRHONA

14 ABBVIE

15 START PEOPLE

16 LEGALLAIS

17 BRITVIC

18 ISAGRI

19 TAPE A L OEIL

20 GROUPE LGM

21 MANUTAN

22 GROUPE SII

23 VISIATIV

24 CARGLASS

25 CULTURA

 

La catégorie, qui comprend cette année 25 lauréats contre 22 en 2017, a vu ses cartes redistribuées par l’arrivée dans le classement de Salesforce, n°1 mondial du logiciel de gestion client, directement à la 1ère place. Parmi les grands changements importants à noter dans la catégorie 500-5000 salariés, soulignons notamment l’arrivée de Leboncoin à la 7ème place. Le site de petites annonces gratuites, qui a connu une croissance fulgurante et vu ses effectifs considérablement augmenter, figurait encore l’an dernier dans la catégorie 50 à 500 salariés.

 

 

Catégorie 50 à 500 salariés

 

1 ZENIKA

2 OCTO TECHNOLOGY

3 COLOMBUS CONSULTING

4 UPTOO

5 KLAXOON

6 ACCURACY

7 VIRTUALEXPO

8 CADENCE DESIGN SYSTEMS

9 AZEO

10 DAVRICOURT

11 W.L. GORE & ASSOCIES, SARL

12 SOPHIA CONSEIL

13 LR TECHNOLOGIES

14 RCA

15 ADSEARCH

16 AILANCY

17 DOCTOLIB

18 VO2 GROUP

19 GARANCE

20 ADONE CONSEIL

21 WEB-ATRIO

22 IVIDATA GROUP

23 STRYKER FRANCE

24 GROUPE C'PRO

25 SAS FRANCE

26 QUATERNAIRE

27 ACIES – ABGI GROUP

28 NEXEO GROUPE

29 NETXP

30 EMISYS

31 DES SYSTÈMES ET DES HOMMES

32 ITELIOS

33 LA FINANCIÈRE DE L'ECHIQUIER

34 A5SYS

35 NEXWORLD

36 ACCEO

37 ROBERT WALTERS

38 L'OLIVIER - ASSURANCE AUTO

39 PRIME ENGINEERING

40 KLEE GROUP

41 55 | FIFTY-FIVE

42 SILTEA

43 SYCOMORE

44 NEXTOO

45 MERCEDES-BENZ FINANCIAL SERVICES S.A.

46 THEANO ADVISORS

47 EASYVISTA

48 IMCD

49 MUTUELLE MEDICIS

50 BROWN-FORMAN FRACE

 

Zenika ne cesse de progresser et passe ainsi de la 3ème à la 1ère place. Notons que cette SSII jeune et hyper attractive, reçoit chaque année plus de 3000 candidatures, selon Carl Azoury, CEO de Zenika. D’autres entreprises ont fait leur entrée au Palmarès cette année, notamment des entreprises du numérique ayant très nettement émergé en 2017 : la Rennaise Klaxoon occupe la 5ème place ; Doctolib entre à la 17ème place.

MÉTHODOLOGIE

Pour rappel, le Palmarès s’appuie sur une méthodologie précise basée sur deux enquêtes menées auprès de chaque entreprise candidate : d’un côté, le Trust Index contenant 64 questions, envoyé à l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise et qui compte pour 2/3 de la note finale de l’entreprise ; de l’autre, le Culture Audit visant à évaluer la qualité et la diversité des pratiques managériales mises en place par l’entreprise, et comptant pour 1/3 de la note.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Inscription

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • Solutions

    Mieux gérer sa mobilité

    Dans le cadre d’un plan de déplacements d’entreprise, une société peut définir et mettre en œuvre un ensemble de solutions concrètes pour faciliter la mobilité de ses salariés. En voitures, en transports en commun, en vélos mais aussi à pieds… ...

    21 septembre 2017

  • Avis d'expert

    Les possibilités de la lumière connectée

    Elément présent dans tout bureau, l’éclairage devient connecté, permettant de collecter de nombreuses données pouvant s’avérer très utiles dans la vie et la gestion d’un bâtiment... Explications avec François Darsy, de Philips Lighting France.

    1 septembre 2017

  • Déplacements

    Repenser la mobilité en entreprise

    L’émergence des nouveaux modes de travail n’est pas un phénomène affectant uniquement les taux d’occupation des bureaux : elle induit également une évolution des pratiques en matière de mobilité. Retour sur les enjeux de la mobilité pour les ...

    1 septembre 2017

Dossiers de la rédaction
  • Mobilité en entreprise
    1 septembre 2017
    En avril dernier, lors d’un club Développement durable, l’Arseg posait la question des enjeux et impacts des nouveaux modes de travail sur la mobilité durable. En effet, les modes de travail se transforment portés par des technologies de l’information ...
  • 6 février 2017
    En 6 ans, le nombre de tiers-lieux en France a été multiplié par 3 ! Preuve que la demande est forte et que les nouvelles organisations de travail se déploient. Désormais, les indépendants en recherche d’un environnement de travail agréable et les start-up en quête ...
  • 1 avril 2016
    Conscientes de l’impact que le projet d’aménagement peut avoir sur leur fonctionnement et leur performance, les entreprises le conçoivent désormais comme un véritable projet d’entreprise. Cela sous-entend qu’elles vont asseoir autour de la table ...
  • 1 mars 2016
    Le facility management est un secteur d’avenir porteur de centaines de milliers d’emplois en France. L’état des lieux chiffré du secteur du FM révèle qu’aujourd’hui, le marché global des activités de services aux entreprises représente, côté ...
  • 1 janvier 2016

Services et Produits

Sélections thématiques