Profession

Étude

Travaille-t-on mieux dans la french tech ?

La rédac | 14 juin 2017 |

.
L’Ifop et la Société Foncière Lyonnaise publie le quatrième baromètre Paris Workplace. Et cette année, ils ont cherché à mieux comprendre les aspirations des salariés au sein d’une catégorie d’entreprises qui suscitent son lot de curiosités : la french tech.

Pour cela, ils ont interrogé près de 1 000 salariés de la french tech et 2 000 salariés de tous secteurs afin d’en tirer un certain nombre d’enseignements éclairants sur les mutations en cours dans les organisations et plus concrètement sur la question des bureaux. Premier constat : les salariés de la french tech se disent plus satisfaits en matière de bien être au travail (7,97/10 contre 6,5/10 pour la population générale). Ils se déclarent également plus fiers de leurs bureaux (86 % contre 54 %). « Pour ces entreprises, le choix des bureaux ne relève pas simplement d’une réflexion immobilière, mais procède bien d’une stratégie d’entreprise. Il s’agit d’avoir un réceptacle susceptible de fonder une culture d’entreprise forte, d’attirer et fidéliser les talents, de se distinguer par un environnement « fun » et « stimulant », car leur ADN réside dans la capacité à mobiliser de la matière grise en quête d’une innovation permanente », commente Dimitri Boulte, directeur général délégué de SFL. À travers cette étude, les french tech offrent un regard rénové sur l’organisation de travail notamment par l’aménagement de l’espace physique. « Exit le bureau fermé ! La mobilité physique au sein de la journée de travail est encouragée, les dirigeants sont au milieu des équipes, les espaces de  convivialité sont matière à travailler collectivement », poursuit Dimitri Boulte.

 

Quelques entreprises de la french tech ont accepté d'ouvrir leurs portes dans le cadre de l'étude. Immersion...

 

 

La French Tech a tué les bureaux fermés. Seulement 1% des salariés occupent un bureau individuel fermé, 86 % travaillant en open space. Bureaux de 1 000 mercis

 

 

 Le niveau de bien-être des salariés Tech en open space (8 /10) est supérieur à celui de leurs collègues en bureau fermé (7,6 /10). Bureaux de Alchimie



Les salariés de la Tech valorisent davantage que les autres les bénéfices des quartiers centraux et sont même 96 % à se dire satisfaits de l’accessibilité de leurs bureaux en transports en commun (contre 78 % pour la population générale), les quartiers centraux leur permettant d’être proches à la fois de leur réseau professionnel (89 % de satisfaction) et de leur réseau personnel (87 % de satisfaction). Bureaux de Criteo

 


Les salariés de la Tech s’approprient les espaces pour en faire un usage différent de leur fonction initiale : une majorité d’entre eux affirme d’ailleurs travailler à deux endroits ou plus au cours d’une journée type (seulement 34 % dans la population générale). Bureaux de Drivy



Une majorité de salariés de la French Tech affirme que les bureaux ont été «un élément important dans le choix de rejoindre leur entreprise » (56 %, soit presque deux fois plus que dans la population générale où le résultat est de 30 %).

Bureaux de Guest to Guest



Les salariés de la Tech forment une tribu qui travaille ensemble, déjeune ensemble, trinque ensemble. 81 % déjeunent « très souvent » avec des collègues (contre 55 % pour la population générale), et 69 % prennent « régulièrement » des verres ensemble le soir, soit trois fois plus que la population générale. Bureaux de Mano Mano


 

Ils ont également un rapport très singulier au lieu de travail : 82 % d’entre eux jugent que leur bureau est « un lieu de vie où ils aiment passer du temps ». Une réponse à l’opposé de celle des salariés de la population générale, qui jugent majoritairement, à 57 %, que le bureau est « un lieu de travail où il s’agit de passer le moins de temps possible ». Bureaux de Meetic



Les salariés de la French Tech travaillent souvent en équipe, 68 % le font même « très souvent » (39 % dans la population générale). Le travail collectif est même considéré comme « la principale raison de se rendre au bureau ».

Bureaux de Mon Docteur



La préférence pour les bureaux partagés ne prémunit pas les salariés de la Tech des désagréments liés à ce type d’espace : plus de 80 % d’entre eux se plaignent d’être dérangés par le bruit. Mais la French Tech a –pour partie- trouvé la parade, puisqu’elle propose des espaces où il est possible de s’isoler et de se concentrer sans être dérangé (espaces «zen», salles de silence, bulles pour téléphoner…). Bureaux de You United Credit





PARTAGER

imprimer partager par mail

Inscription

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • Avis d'expert

    Les possibilités de la lumière connectée

    Elément présent dans tout bureau, l’éclairage devient connecté, permettant de collecter de nombreuses données pouvant s’avérer très utiles dans la vie et la gestion d’un bâtiment... Explications avec François Darsy, de Philips Lighting France.

    1 septembre 2017

  • Déplacements

    Repenser la mobilité en entreprise

    L’émergence des nouveaux modes de travail n’est pas un phénomène affectant uniquement les taux d’occupation des bureaux : elle induit également une évolution des pratiques en matière de mobilité. Retour sur les enjeux de la mobilité pour les ...

    1 septembre 2017

  • Montée en gamme

    Le coffee shop jusque dans vos bureaux

    Influencé par les nouveaux modes de consommation grand public, le tertiaire cherche à redonner du sens à la pause-café en améliorant la qualité de l’offre de boissons et en pensant différemment l’aménagement de cet espace. L’objectif est double ...

    6 juillet 2017

Dossiers de la rédaction
  • Mobilité en entreprise
    1 septembre 2017
    En avril dernier, lors d’un club Développement durable, l’Arseg posait la question des enjeux et impacts des nouveaux modes de travail sur la mobilité durable. En effet, les modes de travail se transforment portés par des technologies de l’information ...
  • 6 février 2017
    En 6 ans, le nombre de tiers-lieux en France a été multiplié par 3 ! Preuve que la demande est forte et que les nouvelles organisations de travail se déploient. Désormais, les indépendants en recherche d’un environnement de travail agréable et les start-up en quête ...
  • 1 avril 2016
    Conscientes de l’impact que le projet d’aménagement peut avoir sur leur fonctionnement et leur performance, les entreprises le conçoivent désormais comme un véritable projet d’entreprise. Cela sous-entend qu’elles vont asseoir autour de la table ...
  • 1 mars 2016
    Le facility management est un secteur d’avenir porteur de centaines de milliers d’emplois en France. L’état des lieux chiffré du secteur du FM révèle qu’aujourd’hui, le marché global des activités de services aux entreprises représente, côté ...
  • 1 janvier 2016

Services et Produits

Évènements

Tous les évènements

Sélections thématiques