Immobilier et exploitation

Marché de bureaux Île-de-France

Un début d’année inégalé depuis 2006

La rédac | 18 mai 2018 |

.
La dynamique sur le marché des bureaux enregistrée en 2017 ne s’est pas démentie en ce début d’année 2018. La demande placée au 1er trimestre atteint 742 000 m², soit une hausse de 13 % par rapport au 1er trimestre 2017.

Colliers International a publié et analysé les chiffres du 1er trimestre 2018. Et selon leurs experts, il s’agit du meilleur début d’année enregistré depuis 2006 et d’un niveau très nettement supérieur à la moyenne annuelle de 542 000 m² constatée depuis 2008. Ces 3 premiers mois confirment donc une embellie de l’activité pour l’ensemble des créneaux de surfaces, qui débutent tous l’année avec une progression des volumes placés. Les croissances les plus importantes concernent les petites (< 1 000 m²) et moyennes (1 000 m² à 5 000 m²) surfaces qui ont respectivement augmenté de 17 % et 20 % en volumes. Les grandes transactions, dont l’activité a été particulièrement forte en 2017, n’ont pas faibli au 1er trimestre, même si leur progression est plus modérée (+ 8 % en volume). Au total, 23 transactions de plus de 5 000 m² ont été signées ce trimestre (contre 20 au 1er trimestre 2017), représentant 352 000 m² et 47 % de la demande placée totale.

 

 

Deux secteurs leaders : Paris Centre Ouest et le Croissant Ouest

Le rééquilibrage du marché observé au cours de l’année 2017 entre Paris et la Première Périphérie s’est poursuivi début 2018. Paris totalise 330 000 m² placés, soit une hausse de 10 % comparé au 1er trimestre 2017, malgré la baisse de l’offre. La performance de Paris Centre Ouest, qui pèse près du ¼ de la demande placée francilienne, est à souligner dans un contexte d’offre qui se raréfie.

La Première Périphérie profite de la pénurie d’offres dans Paris et gagne   13 % de surfaces commercialisées par rapport au début de l’année 2017. Elle représente ce trimestre 46 % de la demande placée totale, dont 26 % pour Le Croissant Ouest, avec une activité particulièrement dynamique dans le secteur Péri-Défense.

 

 

Les grandes transactions profitent à la Première Périphérie

L’activité de la Première Périphérie est portée par les transactions supérieures à 5 000 m² qui représentent 64 % de la demande placée du secteur en 11 transactions. Ainsi le dynamisme du secteur Péri-Défense tient en grande partie à la signature de 3 grandes transactions dont 2 d’envergure à Nanterre : Technip sur 48 500 m² dans l’opération Origine et Vinci sur 62 650 m² dans l’opération Archipel dans la ZAC des Groues. La forte croissance de la Première Périphérie Sud s’explique également par le retour des grandes signatures sur le secteur, avec 4 transactions de plus de 5 000 m² ce trimestre. Paris n’est pas en reste sur le créneau des grandes surfaces avec 9 transactions, dont 4 par des acteurs du coworking.

 

L’offre se raréfie dans Paris

Le bon niveau de demande placée a puisé dans le stock d’offres immédiates, dont la décrue s’est poursuivie pour atteindre un peu moins de 3,2 millions de m², soit - 10 % en un an. L’ensemble des secteurs géographiques est concerné par cette baisse, avec une décrue particulièrement marquée dans Paris Centre Ouest (- 31 % en un an). Les surfaces de première main ont diminué de 11 % en un an pour descendre sous le seuil de 500 000 m² disponibles, soit seulement 16 % de l’offre immédiate.

 



PARTAGER

imprimer partager par mail

Inscription

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction
  • Mobilité en entreprise
    1 septembre 2017
    En avril dernier, lors d’un club Développement durable, l’Arseg posait la question des enjeux et impacts des nouveaux modes de travail sur la mobilité durable. En effet, les modes de travail se transforment portés par des technologies de l’information ...
  • 6 février 2017
    En 6 ans, le nombre de tiers-lieux en France a été multiplié par 3 ! Preuve que la demande est forte et que les nouvelles organisations de travail se déploient. Désormais, les indépendants en recherche d’un environnement de travail agréable et les start-up en quête ...
  • 1 avril 2016
    Conscientes de l’impact que le projet d’aménagement peut avoir sur leur fonctionnement et leur performance, les entreprises le conçoivent désormais comme un véritable projet d’entreprise. Cela sous-entend qu’elles vont asseoir autour de la table ...
  • 1 mars 2016
    Le facility management est un secteur d’avenir porteur de centaines de milliers d’emplois en France. L’état des lieux chiffré du secteur du FM révèle qu’aujourd’hui, le marché global des activités de services aux entreprises représente, côté ...
  • 1 janvier 2016

Services et Produits