Immobilier et exploitation

Numérique

Une charte pour bien utiliser le BIM

La rédac | 26 mars 2018 |

.
La Smart Buildings Alliance for Smart Cities (SBA) annonce la publication de « la CUB » Charte d’Utilisation du BIM, pour répondre aux attentes des maîtres d’ouvrage.

Cette charte marque une étape importante pour la SBA et pour le BIM tel qu’il se pratique actuellement en France. Issue de la commission BIM pilotée par Nicolas Régnier, président de Data Soluce, et co-animée par Emmanuel Olivier, président d’Ubiant, elle propose de jeter les prémices de ce qui vise à devenir un futur référentiel BIM – à l’image du référentiel Ready2Services (R2S) devenu un label porté par Certivéa. La charte donne aux maîtres d’ouvrage les bases pour récupérer à partir du BIM une donnée structurée, exploitable et éthique, en évitant un fonctionnement en silo, et ce tout au long du cycle de vie d’un projet immobilier. Elle est construite autour de 8 principes directeurs : 

  1. Les données appartiennent au maître d’ouvrage,
  2. Les maquettes numériques sont contractuelles,
  3. La maquette numérique doit être unifiée (informations graphiques et data de l’ensemble du projet),
  4. Le lien entre les différents livrables et les caractéristiques fonctionnelles, performantielles, techniques et économiques du projet doivent être en lien avec le modèle unifié et les attentes contractuelles,
  5. Les règles de commissioning (tous les systèmes et composants d’un bâtiment ou d’une installation industrielle sont conçus, installés, testés, exploités et entretenus conformément aux exigences opérationnelles du maître d’ouvrage, du maître d’œuvre ou du client final) et d’interopérabilité (capacité d’un produit ou d’un système à fonctionner avec d’autres) doivent être respectées,
  6. Les données doivent être organisées en amont,
  7. Les données « statiques » (informations graphiques et data intrinsèques au bâtiment « physiques ») et « dynamiques » (données issues des capteurs, actionneurs et outils métier) doivent être liées,
  8. Les données sont sécurisées et sous législation européenne.

Au-delà de s’intéresser au rôle du BIM dans la bonne exécution des ouvrages, notamment pour la partie dite de « commissioning » des systèmes techniques, la charte jette un pont entre la maquette statique et la maquette dynamique. Enfin, elle aborde la question de la protection des données, en conformité avec les lois européennes (RGPD). Pour le moment, une quinzaine d’acteurs l'ont d'ores et déjà (Icade, Bnp Real Estate, Groupe 3F, Allianz Real Estate, Sogeprom, Foncière des Régions, Proxilogis – RATP, Groupe SNI...)



PARTAGER

imprimer partager par mail

Inscription

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction
  • Mobilité en entreprise
    1 septembre 2017
    En avril dernier, lors d’un club Développement durable, l’Arseg posait la question des enjeux et impacts des nouveaux modes de travail sur la mobilité durable. En effet, les modes de travail se transforment portés par des technologies de l’information ...
  • 6 février 2017
    En 6 ans, le nombre de tiers-lieux en France a été multiplié par 3 ! Preuve que la demande est forte et que les nouvelles organisations de travail se déploient. Désormais, les indépendants en recherche d’un environnement de travail agréable et les start-up en quête ...
  • 1 avril 2016
    Conscientes de l’impact que le projet d’aménagement peut avoir sur leur fonctionnement et leur performance, les entreprises le conçoivent désormais comme un véritable projet d’entreprise. Cela sous-entend qu’elles vont asseoir autour de la table ...
  • 1 mars 2016
    Le facility management est un secteur d’avenir porteur de centaines de milliers d’emplois en France. L’état des lieux chiffré du secteur du FM révèle qu’aujourd’hui, le marché global des activités de services aux entreprises représente, côté ...
  • 1 janvier 2016

Services et Produits