Immobilier et exploitation

PAROLE DE MARQUE

Smart FM : un modèle contractuel innovant

Nelly Rioux | 16 novembre 2017 |

Co-working, flex office, dématérialisation, hub, bien-être, hospitality management, workplace solutions… les nouveaux modes de travail et la révolution digitale poussent les acteurs du facility management à réinventer un modèle d’affaires qui réponde aux défis actuels des directions de l’immobilier et de l’environnement de travail.

À l’heure du « smart building», bon nombre de gestionnaires ne disposent même pas d’une base de données centralisée ; et quand il y en a une, elle est souvent mal documentée. «D’où la nécessité de faire appel à des spécialistes pour réaliser un état des lieux de ce qui est disponible et de ce qui est attendu, et ensuite traiter les priorités. Il n’est pas nécessaire d’investir dans un système d’information trop complexe. Une approche simple et collaborative suffit, ne serait-ce que pour avoir des plans à jour ou de l’information relative à l’occupation des bureaux», commente Pierre Lusteau, directeur d’Aremis, spécialiste européen du conseil, des services et des technologies de gestion de l’immobilier et de l’environnement de travail. Car aujourd’hui ce qui importe aux acteurs de l’immobilier, c’est d’optimiser la gestion de leurs bâtiments et d’améliorer la rentabilité des postes de travail tout en offrant aux occupants des services améliorés voire renouvelés. Un binôme indissociable pour gagner en rentabilité et fidéliser les talents. «Le facility management est un point clef des changements stratégiques qui s’opèrent dans les entreprises» souligne Pascal Vottier, senior consultant facility management chez Aremis. «Les outils informatiques qui permettent de manager ce métier sont encore trop souvent délégués aux prestataires de services. Or, un bon système d’information intégré génère de la valeur tant pour l‘entreprise que pour le gestionnaire».  À charge pour les prestataires, comme Aremis, d’analyser les données recueillies car peu d’entreprises parviennent à décrypter les indices qu’il convient de suivre avec attention pour optimiser les mètres carrés et la qualité des services rendus. «Sans mesure de la performance, un système d’information ne joue pas pleinement son rôle» ajoute Pascal Vottier.

 

"Nous devons imaginer un Smart FM valorisant la qualité de services et reposant sur de nouvelles relations" - Pascal Vottier, senior consultant facility management chez Aremis

Vers une transformation des services

Face aux nouveaux concepts d’espaces de travail, la nouvelle vocation du facility management doit être réorientée vers le collaborateur, lequel devient le véritable client final. Les nouveaux lieux de vie encouragent des innovations multiples en termes d’aménagement, de mobiliers, mais également au niveau des offres de services apportées («Mixer, Hub, Wellness Center, Convenience Store, Bibliothèque communautaire» …). «Du côté des concepteurs de «smart offices», il est certain que le mouvement est effectivement bien amorcé, mais qu’en est-il pour les services de type facility management ?» s’interroge Pascal Vottier. «A-ton véritablement repensé une nouvelle génération de prestations en essayant de supprimer les points de micro-stress de ces nouveaux espaces, en organisant un smart FM (voir encadré) véritablement créateur de valeurs pour le quotidien des occupants et en associant les nouveaux enjeux de l’IoT ?». Selon le consultant, «en l’état actuel des choses, il y a une impérieuse nécessité de revoir les modèles de prescription de ces nouveaux services et de transformer la conceptualisation des relations contractuelles».

 

"Le Smart FM concilie la vision long terme avec l'agilité de l'innovation servicielle et technologique" - Pierre Lusteau, directeur d'Aremis


La digitalisation comme vecteur de la transformation

Si, hier, les technologies numériques étaient cantonnées à la notion de « système d’information », servant la structuration des référentiels et supportant les processus d’exécution des services FM, aujourd’hui elles sont partout et autant que possible orientées utilisateur final. Elles représentent une opportunité formidable dans le cadre d’une refonte des services et permettent un meilleur dialogue avec les utilisateurs. De plus, les directions de l’immobilier et de l’environnement de travail y voient un réel intérêt : « l’implémentation progressive des nouveaux modes de travail (NWOW, Activity based Workplace…) vient renforcer l’engouement autour de l’Internet des objets au service du suivi des espaces et de l’occupation. Des gisements d’optimisation des mètres carrés peuvent désormais être réellement monitorés. Ces technologies évoluent constamment sur un mode très disruptif et au sein d’un écosystème de sociétés type start-up» souligne Pierre Lusteau. Le challenge est donc double pour les entreprises : ne pas se lancer dans la mise en œuvre tous azimuts de technologies dont la pérennité n’est pas encore démontrée et devoir désormais gérer une quantité d’informations gigantesque. Pour ce dernier point, un retour aux fondamentaux est nécessaire : «de nombreuses informations, préexistantes dans l’entreprise, permettent de construire une vision robuste de l’exploitation. Il ne faut donc pas se lancer sans réflexion préalable dans des investissements potentiellement importants » précise Pierre Lusteau. « Chez Aremis, nous avons développé une méthodologie opérationnelle en plusieurs étapes clefs, combinant la construction d’un socle référentiel pérenne et la capacité à accueillir de manière ouverte des informations vivantes issues de sources actives, existantes ou à venir». Le smart FM se construit sur cet équilibre entre la vision long terme structurante et l’agilité intrinsèque à l’innovation servicielle et technologique.


 Téléchargez cet article au format pdf


En savoir plus sur Parole de marque

VISION DU SMART FM PAR AREMIS

Fort des différents constats posés par ses nombreuses expériences de mise en place de nouveaux modèles FM, Aremis souhaite développer une nouvelle vision d’un Smart FM en permettant aux deux acteurs (client / prestataire) :

• de favoriser l’innovation et la capacité de création de valeur de la part des professionnels métiers

• de se concentrer sur la satisfaction des collaborateurs et d’être en capacité d’évaluer des résultats clairement définis et mesurables

• de concevoir un modèle économique attractif pour les deux parties

• d’organiser une gouvernance tournée vers l’analyse de la valeur

• d’établir une relation de partenariat basée sur la confiance, la transparence et la transformation continue des services.

 

L’entreprise définit son changement de paradigme selon les axes suivants :




AREMIS, en bref…

Aremis

Aremis expert européen du conseil, des services et des technologies de gestion de l’immobilier et de l’environnement de travail, accompagne ses clients dans l’optimisation constante de l’immobilier d’entreprise, des espaces de travail et des services aux bâtiments et aux occupants. Établi dans 4 pays, son réseau de partenaires lui permet d’offrir une couverture mondiale à ses clients. Très attentif aux spécificités de chaque marché, le groupe compte une centaine de consultants informatiques et d’experts métiers dans ces différents domaines très complémentaires (praticiens de l’immobilier et de l’environnement de travail, facility managers…)


www.aremis.com

 



PARTAGER

imprimer partager par mail

Inscription

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction
  • Aménagement
    10 septembre 2018
    L'aménagement des espaces de bureaux a connu une grande métamorphose ces dernières décennies. Zoom sur 10 tendances repérées par la rédaction au fil des reportages, visites de bureaux et portfolios...
  • Mobilité en entreprise
    1 septembre 2017
    En avril dernier, lors d’un club Développement durable, l’Arseg posait la question des enjeux et impacts des nouveaux modes de travail sur la mobilité durable. En effet, les modes de travail se transforment portés par des technologies de l’information ...
  • 6 février 2017
    En 6 ans, le nombre de tiers-lieux en France a été multiplié par 3 ! Preuve que la demande est forte et que les nouvelles organisations de travail se déploient. Désormais, les indépendants en recherche d’un environnement de travail agréable et les start-up en quête ...
  • 1 avril 2016
    Conscientes de l’impact que le projet d’aménagement peut avoir sur leur fonctionnement et leur performance, les entreprises le conçoivent désormais comme un véritable projet d’entreprise. Cela sous-entend qu’elles vont asseoir autour de la table ...
  • 1 mars 2016
    Le facility management est un secteur d’avenir porteur de centaines de milliers d’emplois en France. L’état des lieux chiffré du secteur du FM révèle qu’aujourd’hui, le marché global des activités de services aux entreprises représente, côté ...

Services et Produits