" Si le monde du travail était jusqu’à présent préservé, force est de constater que les entreprises partagent aujourd’hui les mêmes enjeux que les enseignes : maintenir le lien, l’engagement et offrir la meilleure expérience utilisateur possible à leurs collaborateurs afin de leur permettre de travailler et d’accéder à leurs services de partout et, in fine, de les fidéliser. Résultat : elles empruntent progressivement la voie du phygital. " Découvrez l'édito du n° 305 (juillet 2022) de Workplace Magazine.


Dans nos vies personnelles, nous avons pris l’habitude de basculer du physique au digital en un mouvement de doigt. Il est devenu facile d’accéder à un produit, à un service, à toute heure de la journée, n’importe où, depuis un ordinateur ou un téléphone. Une transformation « phygitale » de nos modes de vie et de consommation que les acteurs du commerce et de la grande distribution ont su capter et exploiter afin de déployer une stratégie de relation et d’expérience client omnicanale. Si le monde du travail était jusqu’à présent préservé, force est de constater que les entreprises partagent aujourd’hui les mêmes enjeux que les enseignes : maintenir le lien, l’engagement et offrir la meilleure expérience utilisateur possible à leurs collaborateurs afin de leur permettre de travailler et d’accéder à leurs services de partout et, in fine, de les fidéliser. Résultat : elles empruntent progressivement la voie du phygital. Certains s’en réjouissent, d’autres le déplorent. Il faut dire qu’un tel bouleversement des modes et environnements de travail n’est pas sans soulever quelques interrogations… Le phygital ne va-t-il pas transformer la relation entre l’entreprise et le salarié, incitant ce dernier à se comporter comme un simple consommateur d’outils, d’espaces et de services ? Comment gérer le travail asynchrone que l’on observe depuis quelques mois déjà ? Et comment engager le collectif ? 

Il serait naïf de penser que la technologie est neutre. Nous devons regarder au-delà de l’outil et tenter de comprendre comment le digital façonne et conditionne notre rapport à l’entreprise et plus généralement au temps et à l’espace de travail. Autant de sujets critiques que les DSI ne pourront, et ne devront pas, traiter seuls.

Consultez le dernier numéro de Workplace Magazine