Métronome du quotidien, théâtre de travail autant que de lien social, le bureau retrouve sa vocation de destination à part entière, assortie de nouveaux enjeux d’attractivité. L’après-crise est l’opportunité d’esquisser des solutions plus flexibles, solidaires, collaboratives, engagées et expérientielles, adressées à des collaborateurs en quête d’une offre de services inspirée du retail et de l’hôtellerie, pertinente et créatrice de valeur.

Comme une grande répétition, les années précédant la crise sanitaire auront été le terreau fertile de stratégies d’entreprise tournées davantage vers le service et le bien-être du collaborateur. L’avènement du flex-office et le développement du télétravail aura permis d’éprouver des expériences de management et d’aménagement plus à même d’accompagner un occupant nomade, mobile, connecté. Que nous aura enseigné 2020, sinon que la transformation des organisations n’aura pas été vaine, souvent pertinente, face aux nouveaux défis qui les attendent ? À l’aune d’une rentrée progressive, la remobilisation des équipes pèsera dans la balance, tout en conscience des bouleversements qu’elles auront traversés durant un confinement subi, impactant profondément les acquis, les usages et la perception de l’entreprise. Le petit café du matin entre collègues, le débrief au déjeuner du midi, les activités conviviales, sportives et collectives…, pour beaucoup, les rituels d’hier seront des « madeleines » à proposer au panier garni, comme autant de repères et de ressorts de liens sociaux qui ont cruellement fait défaut. « La téléconférence c’est bien, mais l’exercice montre vite ses limites », confirme Cyril Dugué, directeur général de Convergence, cabinet de design de services à l’occupant et à l’immeuble. « Pour rester attractive, tout en sécurisant ses salariés d’un point de vue sanitaire, l’entreprise devra repenser ses modes de fonctionnement tout en conservant des habitudes essentielles à l’épanouissement des collaborateurs, heureux de revenir au bureau. Optimiser sa surface en fonction des nouveaux usages peut être un formidable levier pour retrouver le sens du collaboratif, mais également pour déployer des outils et des aménagements accompagnant la mobilité et de multiples scenarii de travail. »

WPM-PDM-img01ter.jpg

Faire bon usage des destinations

Catalyseur de changement, la crise aura donc fait basculer l’environnement professionnel et les usages dans un nouveau paradigme. Si le bon vieil open-space, diabolisé pour ses risques de nuisances sur la santé, conserve de sérieux arguments par sa capacité à fédérer les gens, la bonne formule consisterait alors, pour Convergence, en une hybridation des espaces, mixant lieux de rencontres, zones de partage et de concentration. « Dans cet enjeu du collectif, il faudra trouver la bonne équation entre les aménagements et la manière d’aborder les usages, en prenant garde à ne pas trop diviser par une déclinaison trop importante des espaces, estime Cyril Dugué. Se relier à l’autre, tout en se protégeant un maximum, exige de trouver un équilibre entre le besoin d’interaction et de réassurance. » À la croisée des chemins, le restaurant d’entreprise a lui aussi son mot à dire dans ce nouveau contexte, poursuit le fondateur de Convergence, spécialiste en la matière : « Rassurer, sécuriser, informer…, l’usine à déjeuner doit se réinventer, s’assouplir, changer de format, pour nourrir les attentes très fortes autour de ce temps de pause, et d’autres instants. La remise en cause du modèle de la restauration concédée vers une approche plus commerciale permettra de faire évoluer le point d’ancrage travail/ convivialité toute la journée au lieu d’exclusivement le midi. Sur ces espaces, il ne faudra plus penser consommateur mais incarner l’utilisateur des lieux pour faire de ces espaces périphériques des points de contact émotionnels et expérientiels. Pour résumer, on ne parle plus d'écoute des tendances mais plutôt de réponses aux nouveaux besoins des salariés et des entreprises. La période oblige donc à se réinventer. Pour réussir, les sociétés de restauration collectives sont obligées de se transformer et intégrer de vrais spécialistes de la consumer expérience, à l’image des food retailers par exemple. »

WPM-PDM-img01bis.jpg

« Dans cet enjeu du collectif, il faudra trouver la bonne équation entre les aménagements et la manière d’aborder les usages »

Cyril Dugué, directeur général de Convergence

L’humain, créateur de valeur

Si, hier, l’utilisateur était invité à investir les lieux et les espaces – créés à sa destination, ou pas – c’est surtout lui qui, désormais, arbitre leur niveau de pertinence. En ce sens, le collaborateur s’est mué en sourceur de valeur, qui aura à coeur d’intégrer sa cadence, ses envies, ses besoins. « Tout ce qui facilitera son quotidien, y compris sa vie personnelle, sera vécu comme une plus grande source de satisfaction, de sérénité, et donc de performance », souligne Cyril Dugué. « Outre l’apport d’équipements technologiques dans son environnement business qui lui permettront de travailler de manière efficace et sécurisée, l’entreprise aura tout à gagner à se doter d’une stratégie servicielle dépassant la seule sphère du bureau. » Lieu de destination mais aussi d’émotions, l’entreprise trouvera dans le retail ou l’hôtellerie les leviers d’attractivité, d’adhésion et de fidélisation qui lui sont chers, gages d’une aventure plus expérientielle, différente, intelligente, dépoussiérant les codes de sa fonction traditionnelle. Point presse, articles de voyage, librairie, casiers connectés, salle de sport, food & beverage..., les idées piochées dans le commerce participeront à en faire un lieu de vie à part entière, à l’instar des services répondant aux besoins pratiques, indispensables, utiles ou nécessaires. De la cordonnerie au pressing, de la conciergerie à la livraison de colis, le package de services allant du clé en main au sur-mesure s’inscrit désormais dans un continuum de l’entreprise, par-delà ses frontières, cimenté par une stratégie digitale à même d’enrichir la quête d’expériences.

Qui sommes-nous ?

Convergence est un cabinet de design de services, dans lequel nos experts programment une offre de services sur-mesure pour chaque projet. Une approche valorisante et à 360° pour modéliser savamment les vecteurs de mieux-vivre pour l’occupant. Ensemble, nous identifions et dessinons vos concepts de services (accueil, conciergerie, restauration, multitechnique…), mais surtout en amont le storytelling de votre bâtiment et ses marqueurs. Une histoire à raconter, à incarner tout au long de la journée. Une expérience saine, dense et mémorable : une User eXperience. À l’affût de ce qui n’existe pas encore et sera attendu demain, nous avons conçu le WELLNESS LAB® en 2015, qui a pour vocation de détecter les opportunités d’aller plus loin dans la conception de services innovants et inédits à l’attention des clients, des utilisateurs et des exploitants.