Dans ce contexte exceptionnel, la flexibilité de l'entreprise, de ses process et de son organi­sation aura prouvé ses vertus. Totalement remis en cause, l'environnement de travail se dépoussière au profit d'espaces plus agiles, attractifs et adaptés aux nouvelles pratiques de travail des collaborateurs. Pour accompagner cette transformation dans le temps, à la fois dans la conception, la réalisation et la déclinaison d'une offre servicielle, le clé en main est plus que jamais force d'argument.

Nul besoin de remonter trop loin dans le temps pour com­prendre la rapidité d'évolution de l'environnement de travail. Il y a encore 10 ans, les entre­prises avaient tendance à sur­mobiliser les mètres carrés en vue de leur développement. La règle fut ensuite d'optimiser, en concentrant un maximum de collaborateurs dans les open­spaces ; stratégie qui montra vite ses limites en termes de bien-être des occupants. Cher­chant le bon curseur entre ratio­nalité et productivité, le bureau fut encore longtemps contraint par des surfaces figées, frag­mentées, avant que le flex-office ne progresse dans les menta­lités. Plus souples, plus servicielles, plus centrées sur les usages ... , que dire, au regard des impacts de la crise sani­taire, sinon que les entreprises agiles auront eu du nez. « Nous sommes entrés dans un nou­veau paradigme, observe Pas­cal Fenasse, fondateur d'InSitu Groupe. Certes, les entreprises ont besoin de conserver un noyau dur, un fief; mais elles savent aussi qu'elles peuvent mobiliser des mètres carrés à l'extérieur. Le contexte récent a fait prendre conscience que l'externalisation des activités était une opportu­nité dont elles pouvaient tirer profit, tant qu'il ne s'agit pas de leur cœur de métier. » À l'heure où le télétravail, la gestion de la mobilité, des parcs immo­biliers et du facility manage­ment deviennent une préoccu­pation stratégique, la flexibilité et l'externalisation incarnent une nouvelle donne qui permet, sur bien des plans, de gagner en sérénité et en attractivité. 

S'épanouir dans son cœur de métier 

La résidence d'affaires, activité historique d'InSitu Groupe, avait déjà ouvert la voie. Loca­tion d'un bureau à la journée, au mois, à l'année ... , sur les platesbandes du coworking, la formule du bureau clé en main n'a eu de cesse de séduire les entreprises cherchant à s'affranchir de la rigidité d'un bail traditionnel, profiter des services intégrés, ranger la compta au placard, ou facilement plier bagage si d'aven­ture l'affaire tournait mal. Au point de transposer le concept à échelle d'un client unique, il n'y a qu'un pas, qu'InSitu Groupe a franchi en 2018 dans le conti­nuum de son business model : du bail à la conception, en pas­sant par le management des sites, tout est pris en charge ; le client n'a plus qu'à poser ses valises. « Accompagnée de bout en bout dans son projet d'implantation et de transformation, l'entreprise profite d'une gestion de A à Z du bâtiment, incluant l'exploitation, les services inté­grés aux occupants, l'aménagement, le design des espaces, le FM. Co-construit avec elle, cet environnement optimum, person­nalisé et évolutif vise à la déchar­ger de toute contrainte pour lui permettre de se concentrer sur son cœur de métier », détaille le dirigeant, dont le groupe dis­pose de ses propres équipes de designers, chefs de chantier et fmeurs dédiés. « Lorsqu'on sait que le nombre de prestataires à gérer peut représenter au moins 40 personnes, tout cela se ressent sur le bilan ... », note Pascal Fenasse. Accompagner la croissance interne, regrou­per sur un même site les colla­borateurs dispatchés, synchro­niser les baux ... , pour nombre de directeurs immobilier, confier les clés de la maison et entrer dans un environnement cousu­ main peut ainsi épargner bien des casse-têtes. 

Satisfaire un collabora­teur en mouvement

Accueil physique et télépho­nique, cafétéria, vélos en libre­ service, conciergerie, factotum, gardiennage, entretien des espaces verts, support adminis­tratif ... En entreprise comme à l'hôtel, le bureau de demain ? Inspiré de l'hospitality manage­ment, le concept du clé en main en prend résolument le chemin. Formées« in situ», les équipes FM maîtrisent ainsi l'environ­nement dans lequel elles évo­luent, relate Pascal Fenasse : « Piloter l'ensemble de ces ser­vices crée de l'empathie et une vraie relation avec le client, tel qu'il pourrait l'attendre d'une prestation hôtelière. L'apport d'un interlocuteur unique per­met à la fois de limiter ses inves­tissements, maîtriser ses risques financiers, mais participe aussi à transformer et simplifier les process de l'entreprise ». Une transformation qui ne saurait se soustraire, insiste le dirigeant, à une réelle compréhension des usages, dont dépend l'orchestra­tion d'une offre flexible, modu­laire, digitale et attractive, pour accueillir les collaborateurs dans les meilleures conditions : « Inspiré des start-ups, qui bous­culent les codes des méthodes de travail classiques, le bureau doit pouvoir encourager le collectif, tout en s'adaptant aux pratiques séquencées de l'occupant au quo­tidien. Travail assis, isolé, call conférence, collaboratif en mode projet, présentation dans une agora ... , les différentes postures de travail exigent un environ­nement hybride et la déclinai­son d'unités complémentaires. » Démarginalisé, le télétravail influencera lui aussi la réduc­tion de l'empreinte immo­bilière, le redimensionne­ment et la fonctionnalité des espaces, conclut le responsable: « Demain, le travail à distance concernera entre 15 % et 20 % des ressources; impliquant une redéfinition des besoins en postes de travail. En parallèle, il fau­dra donner envie aux gens de revenir au siège à renfort d'une démarche différente pour favo­riser ce qu'ils recherchent vrai­ment: du lien social, de l'échange et du collectif » À la frontière entre vie pro et vie perso, le bureau sera demain un lieu de vie à part entière, où la digitalisation sera un facteur détermi­nant pour connecter un envi­ronnement cinétique et des collaborateurs nomades, en attente de services performants. Une démarche de well being essentielle pour se remettre de cette fracture engendrée par la pandémie, et s'inscrire plei­nement dans la stratégie RSE et la culture de l'entreprise. 

CAS CLIENT 

Livré fin 2020, ce bâtiment de 6 700 m2 a été conçu et réalisé par les équipes d'lnSitu, qui le gère à présent dans sa totalité (service aux occu­pants et FM). Le site, qui comprend des postes en flex office, a été pensé sous l'angle du collaboratif et s'accompagne d'une multitude de services:

  • Œuvre digitale à découvrir à l'accueil
  • Cafétéria design aux ambiances de forêt tropicale et entièrement modulable pour accueillir des évènements
  • Station de vélos électriques avec trottinettes au sous-sol pour encou­rager la mobilité verte
  • Espaces de travail dynamiques comprenant de nombreuses zones de créativité pour accompagner le travail collaboratif
  • Système de réservation des salles de réunion en temps réel via des bornes interactives
  • Salle de fitness
  • Business Lounge et rooftop au dernier étage.

AGIR0296_051_BA121338-7.jpg
© Emmanuelle Choussy

QUI SOMMES-NOUS? 

Acteur des métiers de service depuis près de 25 ans, lnSitu Groupe est spécialiste de la conception, la réalisation et le management de sites tertiaires avec services aux occupants. Le groupe est composé de quatre filiales: lnSitu Relocation, lnSitu Business Center, InSitu Services et InSitu Foodies. 

Logo-insitu-groupe1.png