Alternative au « frigo, boulot, dodo », la livraison de repas rebooste le sentiment d’appartenance à l’entreprise et l’engagement des équipes, au bureau comme à domicile. L’opportunité pour les organisations de maîtriser leur offre de restauration tout en « sponsorisant » des temps forts virtuels et collaboratifs autour d’options culinaires, au petit goût d’événementiel.

Les Français ne peuvent plus aller au resto ? Le resto viendra à eux ! Qu’ils travaillent sur le site de l’entreprise, des espaces de coworking ou à domicile, les salariés ont toujours de l’appétit pour la livraison de repas, la crise sanitaire ayant eu pour effet d’accélérer une tendance déjà bien amorcée, portée par l’hybridation progressive des modes de travail et le plébiscite des Millenials.

La prise en charge, au sens large

Si la pratique s’est installée durablement dans le quotidien des individus, les organisations y ont également vu une alternative pour pallier la fermeture des commerces de proximité et des cantines d’entreprise, un modèle à l’impact financier déjà fortement remis en question. « La flexibilité des offres de livraison leur permet de maintenir une politique de restauration en subventionnant les repas de manière totale ou partielle, tout en encourageant ce temps nécessaire au bien-être de leurs équipes », observe Franck Monsauret, responsable France d'Uber for Business, la division BtoB du géant de la livraison et de la mobilité. La plateforme dédiée à la livraison de repas Uber Eats for Business, lancée en avril 2020, fédère désormais quelque 28 000 restaurants et commerçants partenaires. « Cette crise a accru la volonté des professionnels d’accéder à nos services pour assurer le continuum de leur activité, poursuit le responsable. Près de 8 000 d’entre eux nous ont rejoint rien qu’en 2020. » Du burger aux snacks sur le pouce, du menu healthy au plat gastronomique…, Uber Eats compte même depuis peu plusieurs maisons étoilées, diversifiant les saveurs proposées.

WPM-PDM-img02bis.jpg

Franck Monsauret, responsable France d’Uber for Business

Assouvir la soif de partage

Si l’employeur dispose d’un outil lui permettant de garder le lien avec ses collaborateurs tout en maîtrisant les coûts liés à la restauration, solutionne-t-il pour autant la quête de lien social que seule une tablée de convives pouvait générer auparavant ? Uber for Business entend répondre à cet enjeu : « Inspirée de l’environnement de bureau physique, la culture d’entreprise transposée à distance peut représenter un levier de motivation et de récompense des salariés, » défend Franck Monsauret, en référence à la commande groupée, mais aussi aux bons qui composent l’offre business pour réenchanter le collectif. Par le biais de bons dématérialisés à valoir sur une commande de déjeuners ou d’apéros, l’entreprise peut ainsi décider de financer une option culinaire pour les réunions internes, séminaires, déjeuners d’équipe virtuels ou présentiels, pour renouer avec l’esprit cocktail et team-building sans avoir à braquer le frigidaire. Fluidifiées par des modes de paiement, de facturation et d’options digitales simplifiés, les règles de restauration peuvent aller jusqu’à sensibiliser les employés au bien-manger ; car c’est un fait, le bien-être réside aussi dans l’assiette.

Uber Eats for Business, une recette d’Uber for Business

Auparavant dédié aux déplacements des collaborateurs et clients, Uber for Business a étendu son activité à la livraison de repas aux télétravailleurs grâce à Uber Eats. Deux manières de réserver :
- avec l’outil dédié à la gestion du compte de l’entreprise (commande groupée ou individuelle)
- avec l’application Uber Eats et la carte « corporate ».
La création d’un compte Uber for Business est gratuite et il n’y a pas de frais de service. Aujourd’hui, plus de 7 000 entreprises françaises de toutes tailles travaillent chaque jour avec Uber for Business au quotidien.

Pour en savoir plus, contactez-nous