Lieu de travail, de vie et de loisirs, Métal 57 préfigure l’immobilier tertiaire de demain. Complétement rénové par l’architecte Dominique Perrault et BNP Paribas Real Estate, il accueille depuis peu les équipes du promoteur sur une partie du bâtiment, qui en a repensé complètement les usages en l’ouvrant sur l’extérieur.

Situé au cœur du quartier du Trapèze à Boulogne-Billancourt (92), Métal 57 est le résultat d’un travail de restructuration et d’extension de l’iconique atelier Renault « 57 Métal ». Projet de reconversion confié à l’architecte Dominique Perrault, il se présente comme un lieu polymorphe de 37 000 m² préfigurant une nouvelle approche de l’immobilier tertiaire et répond par ailleurs à des enjeux urbains en s’ouvrant sur la ville.

Les équipes de BNP Paribas Real Estate y ont élu domicile sur 18 000 m². « Nous n’avons pas voulu en faire un siège social, mais plutôt un démonstrateur de l’immeuble du bureau de demain, un lieu de destination pour nos collaborateurs », introduit Thierry Laroue-Pont, CEO de BNP Paribas Real Estate, lors de la découverte de ce bâtiment rénové. À l’instar de BNP Paribas Real Estate, les entreprises Odigo et Kronenbourg ont fait le choix d’y installer leurs équipes sur respectivement 2 100 m² et 1 800 m².

 

À la croisée du neuf et de l’ancien

Soucieux de préserver l’héritage industriel du bâtiment originel construit en 1984 par l’architecte Claude Vasconi, BNP Paribas Real Estate a réhabilité environ 50 % du bâti d’origine tout en y adjoignant un immeuble neuf, prisme de verre venant s’adosser aux sheds conservés. Au cœur de la réflexion architecturale de cette réhabilitation d’envergure menée avec l’architecte Dominique Perrault : la protection de son identité industrielle, symbolisée par ses sheds, éléments distinctifs de Métal 57, et de sa façade. Pour permettre le maintien de cet origami de métal, les poteaux en béton ont été préservés et la structure métallique refaite à l’identique. Ainsi, la façade conserve sa trame et son épure industrielle.

BNP-METAL57-S50-086-VF.jpg

 

Flex office et services à gogo

Métal 57 se veut à la fois un lieu de destination, de vie et de travail et entend préfigurer l’immobilier tertiaire de demain. L’immeuble propose sur ses 8 niveaux des espaces permettant tout type d’aménagement. Constitués de lieux hybrides et flexibles, les bureaux de BNP Paribas Real Estate proposent en tout 1 300 postes de travail, tous en flex office. 80 % sont en fait des espaces collaboratifs, inversant ainsi le ratio classique de 20 % de salles de réunions contre 80 % de postes de travail fixes. Ces espaces de travail prennent la forme d’aménagements agiles et polyvalents : espace de coworking, tables projets, salles de réunion, labs, mini-amphis, agora, work café…

Metal57-3-OoshotXavierAlexandrePons.jpg
© Ooshot Xavier Alexandre Pons

 

Tous les espaces de Métal 57 sont par ailleurs optimisés grâce à plusieurs innovations servicielles : une application dédiée à l’immeuble permet par exemple de commander son repas auprès des restaurants installés au sein de l’immeuble à récupérer en click & collect. Quant à l’offre fitness, matérialisée dans l’immeuble par 4 espaces dédiés totalisant 500 m², elle est également accessible à distance, permettant, pour les membres de Métal 57 de suivre des cours en direct, consulter les replays de sessions passées (VOD) ou encore réserver son prochain cours.

Enfin, un service de conciergerie haut de gamme, inspiré des codes de l’hôtellerie, est à la disposition de tous les collaborateurs de l’immeuble. Située dans un espace de près de 120 m² ouvert toute la semaine, la conciergerie est aussi disponible à distance via l’application dédiée et en click & collect grâce à des casiers connectés et sécurisés.

En complément, un assistant personnel est également joignable jusqu’à 20h pour conseiller les collaborateurs qui le souhaitent sur l’ensemble des services mis à leur disposition.

Côté restauration, l’offre se veut variée avec, en rez-de-chaussée, 5 concepts culinaires différents (sushi bar, saveurs italiennes, cuisine bistronomique, salade bar, pop-up store en partenariat avec des start-ups) et 2 kiosques à café. Au 1er étage, un stand alliant cuisine traditionnelle, cosmopolite et végétale complète cette offre. Au 7e étage, les usagers peuvent prendre une boisson au Café lounge et admirer une vue panoramique à 360° sur la forêt de Meudon et le domaine de Saint-Cloud.

metal572.png metal573.png
 

 

Un démonstrateur des dernières technologies

La rue intérieure, habillée de ses sheds crée un puits de lumière naturel. Les vitres se teintent en fonction de l’ensoleillement et côté Sud, du zinc micro-perforé laisse passer la lumière naturelle tout en régulant la température. Dans les espaces intérieurs, le mélange de bois et de brique traduit une ambiance chaleureuse, dans des volumétries inspirées des codes industriels. Les plateaux sont lumineux grâce à des hauteurs libres (3,60 m de dalle à dalle) et des façades vitrées tout en hauteur. Les espaces de travail sont quant à eux équipés de capteurs reliés à une gestion technique du bâtiment (GTB) communicante permettant de minimiser les consommations de l’immeuble, de gérer l’intensité de l’éclairage artificiel en fonction de la luminosité extérieure ou encore de mesurer l’occupation des espaces en temps réel pour renouveler l’air d’une salle occupée par exemple. De plus, grâce à la distribution d’air sans recyclage et aux ouvrants en façade, 100 % de la ventilation se fait avec de l’air neuf, « un critère indispensable à l’ère post-Covid » commente BNP Paribas Real Estate.

BNP-METAL57-S50-042-VF.jpg

 

Concernant la gestion des déchets, et notamment dans la zone de restauration, BNP Paribas Real Estate a fait appel au système WasteStar FC de Meiko, une solution 100 % automatique pour les cuisines collectives, permettant d'éliminer les déchets organiques à la source via une aspiration depuis la zone de cuisine centrale jusqu’au poste de traitement en sous-sol pour broyage, compressage et stockage. Ils seront ensuite évacués par camion-citerne et acheminés vers des filières de valorisation pour une utilisation sous forme de compost ou méthanisation. « Cette innovation permet de limiter les collectes des déchets alimentaires à un passage toutes les 4 à 6 semaines, contre deux par semaine pour une gestion ordinaire », précise le promoteur.

 

« Ouvert sur la ville, ouvert sur la vie »

Au-delà du projet de réhabilitation, Métal 57 s’inscrit également dans la recomposition du paysage urbain boulonnais : cette restructuration d’envergure a permis de réduire l’emprise foncière du projet et de rendre des espaces destinés à devenir publics. L’immeuble se compose également d’un grand passage couvert, reliant la rue du vieux Pont de Sèvres au cours de l’Île Seguin. Cet espace serviciel de 5 000 m² dispose d’un food hall avec lieux de restauration, d’une salle de sport, d’un auditorium vitré de 285 places modulable en lieu de réception, ou encore d’un business center. « Nous voulions un lieu ouvert sur la ville, ouvert sur la vie. La rue intérieure sera ouverte au public au 2e trimestre avec des ouvertures le week-end si besoin. Nous ne fonctionnons pas sur des plages horaires de 8h30 à 19h. Les gens qui vont à la Seine Musicale, à quelques pas, peuvent par exemple venir boire un verre ou manger ici avant de s’y rendre. Et les parkings seront mis à disposition de la population afin de créer un hub de mobilité », commente Thierry Laroue-Pont.

Metal57-7-OoshotXavierAlexandrePons.jpg
© Ooshot Xavier Alexandre Pons

 

Métal 57 s’inscrit par ailleurs dans une démarche de mobilité douce en mettant à la disposition de ses utilisateurs des bornes électriques pour les voitures et scooters, un système de partage non seulement d’automobiles, mais aussi de vélos et de scooters électriques ainsi qu’un atelier de réparation pour les vélos.