Dossier

PROPRETÉ

Un marché en pleine mutation sociale

Dossier réalisé par Jean-Philippe Arrouet et Katherine Franciscus | 1 juin 2009

Portés par une forte tendance à l'externalisation, notamment dans le secteur tertiaire, les prestataires spécialistes de la propreté sont devenus des partenaires incontournables des entreprises. Au total, ce sont près de 400 000 personnes qui contribuent chaque jour à leur bon fonctionnement. Particularité, cette industrie à forte main-d'œuvre regroupe une majorité de femmes et de salariés sans diplôme. Par la diversité de ses métiers et des parcours professionnels accessibles aux personnes les moins qualifiées, le secteur de la propreté assume un rôle social déterminant au travers de ses initiatives. L'une d'elles concerne l'accès à l'emploi des personnes en situation de handicap. Elles trouvent ici des emplois adaptés à leurs contraintes, ainsi qu'un accès au marché du travail. Une autre tendance vertueuse se dégage en faveur de l'organisation des opérations de nettoyage en journée. Elle vise à proscrire les rythmes de travail décalés ou morcelés, difficiles à assumer par ces employés et leurs familles. Ces progrès bénéficient d'un soutien croissant des donneurs d'ordres qui y trouvent aussi avantage. Ces initiatives font en effet écho à leurs propres préoccupations en termes de responsabilité sociale et/ou de développement durable.

  • Le pari osé du nettoyage en journée

    Nettoyer un site aux horaires de travail de ses occupants, l'idée paraît contre-productive et irréaliste. Pourtant, des entreprises et des collectivités l'ont mise en pratique avec succès. Quels ...

  • Danone réduit le travail en horaires décalés

    En 2008, Danone a tenté l'expérience du nettoyage en journée dans ses locaux à Saint-Ouen (93). Un premier test réussi, qui l'incite aujourd'hui à étendre cette organisation à d'autres sites.

  • Statuts, horaires : le double mixte

    Une équipe pour l'hygiène et la propreté en interne, une autre en externe, des heures décalées : une suite de facteurs qui, loin d'être explosive, crée de la valeur sociétale. Recette...

  • Un secteur moteur d'insertion professionnelle

    Propos recueillis par Katherine Franciscus

    Président de la Fédération des entreprises de propreté et services associés (FEP), Patrick Leforestier revient sur les enjeux de la formation, de l'organisation du travail et du développement durable.

  • Les valeurs sociétales progressent doucement

    Si le secteur de la propreté se prête à l'emploi de travailleurs en situation de handicap, leur recrutement et leur déploiement sur les sites nécessitent une préparation, notamment de la part des ...

  • « De nombreux handicaps sont compatibles avec nos métiers »

    Trois questions à Bertrand Castagné, président de la commission sociale de la Fédération des entreprises de propreté et services associés (FEP).

PARTAGER

imprimer partager par mail

Inscription

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Actualités

Archives

Services et Produits