Dossier

Sécurité privée

La nouvelle donne

Katherine FRANCISCUS et Jean-Philippe ARROUET | 1 octobre 2010

Depuis quelques années, le secteur de la sécurité privée connaît de profondes transformations : instauration d'une carte professionnelle, formation obligatoire sous la forme d'un certificat de qualification professionnelle (CQP), processus qualité... Pourtant, ces efforts se heurtent encore à un obstacle de taille : la pression sur les prix, due à une concurrence exacerbée et pas toujours loyale. Pour tenter de réguler ce secteur qui compte plus de 150 personnes et 5 000 entreprises, l'État propose un nouvel ordre centré autour d'un Conseil national de la sécurité. Avec d'autres mesures, l'objectif de cette ingérence de la puissance publique dans le couple prestataires de sécurité/donneurs d'ordres est de lutter contre le dumping et de responsabiliser les uns et les autres. En attendant que ces mesures produisent leurs effets, la compétition économique toujours plus âpre pousse à la concentration des entreprises. Si d'aucuns considèrent aujourd'hui le marché de la sécurité privée comme trop encombré, cette mutation devrait le rationaliser. Elle devrait du même coup écarter les acteurs aux pratiques les plus douteuses, qui sont aussi, souvent, les plus fragiles. A terme, avec l'assentiment des pouvoirs publics, prestataires et donneurs d'ordres pourront envisager de nouvelles relations contractuelles, moins mouvementées mais aussi moins périlleuses. La qualité des prestations en bénéficiera, tout comme les salariés qui exercent aujourd'hui ces métiers.

Photo : Néo Sécurity.

  • L'État s'en mêle

    Après s'être longtemps fait prier, l'État reconnaît désormais l'importance des entreprises privées en matière de sécurité. Des discussions sont en cours pour mieux réguler ce secteur, comme la ...

  • Vers une concentration du secteur

    Concurrence exacerbée, réduction des marges, le marché de la surveillance humaine traverse une période de turbulences. Les entreprises en difficulté sont rachetées par des acteurs qui cherchent à ...

  • Une responsabilité partagée

    Nul n'est censé ignorer la loi. Ce principe s'applique aux donneurs d'ordres lorsqu'ils font appel aux services de prestataires de sécurité. Un contrôle défaillant de leurs sous-traitants peut en ...

  • Un rôle de conseil reconnu

    Thierry Cadiot, DRSG de Prisma Presse, responsable du Club Sécurité de l'Arseg

    L'expertise du club est à nouveau sollicitée par l'Afnor pour la rénovation d'une norme qualité, en collaboration avec le SNES.

  • Le dumping en ligne de mire

    Pour lutter contre une tendance des donneurs d'ordres à choisir les offres les plus basses, les professionnels de la sécurité privée misent sur la qualité. Pour les y aider, plusieurs réformes ont ...

PARTAGER

imprimer partager par mail

Inscription

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Actualités

Archives

Services et Produits