Profession

Coronavirus : comment s’arment les entreprises ?

La rédac | 13 mars 2020 |

Les conséquences du Covid-19 sur les entreprises françaises sont lourdes. Annulations d’évènements en pagaille, reports de réunion, restrictions de déplacements… Comment s’organisent-elles et protègent-elles leurs collaborateurs face à l’épidémie ? On fait le point.


En France, 3 600 entreprises et 60 000 salariés sont concernés par le chômage technique, selon la ministre du Travail Muriel Pénicaud. Interrogée sur LCI le 12 mars, elle réaffirmait « la priorité » du gouvernement français de protéger « les entreprises, l'emploi et les travailleurs. » « Aujourd'hui, on assure une réponse à 48 heures lorsqu'il y a une demande de chômage partiel. C'est vrai pour une entreprise d'un salarié jusqu'aux plus grands groupes français », a-t-elle expliqué. Mais qu’en est-il sur le terrain ? Comment réagissent les employeurs face à l’épidémie ?

D’abord, il y a les mesures concernant les déplacements et rassemblements. La plupart des grandes entreprises françaises ont d’ores et déjà demandé à leurs collaborateurs d’annuler tous déplacements dans les zones à risques. D’autres vont plus loin. Chez Blablacar, par exemple, tous les voyages intra groupes sont suspendus. « Nous sommes maintenant tous dans des zones à risques donc les consignes sont globales et suivent celles du gouvernement. Il y a eu des mises en quarantaine au début pour des personnes revenant de vacances dans des zones touchées », explique Muriel Havas, head of facilities. En interne, tous les événements et animation sont également annulés. « Le petit-déjeuner du vendredi matin est supprimé et le Talk, notre rendez-vous hebdomadaire, est vu en streaming », complète Muriel Havas. Il n’y a plus de réunion au-delà de 20 personnes, avec impérativement un mètre entre chaque personne. Chez Saint-Gobain, une interdiction de tout déplacement à l’international a été formulée et les voyages nationaux, séminaires ou grandes réunions reportés ou remplacés par des formats électroniques. « Nous restons vigilants sur les prochains jours et les prochaines directives qui seront données par la direction », détaille Fanny Lamarque, adjointe pôle logistique et support du groupe.

 

Mesures d’hygiène renforcées

Pour maintenir l’activité, le télétravail et les visio conférences semblent être évidemment privilégiés par tous. « On préconise le télétravail à chaque salarié afin que chacun puisse travailler dans de bonnes conditions. Le but est de rassurer le plus possible », ajoute Fanny Lamarque. Et pour répondre aux éventuelles questions des salariés, les directions de l’environnement de travail s’organisent. « Nous avons mis en place un channel sur Slack pour échanger au niveau "direction", informons l'ensemble des salariés par mail des consignes et recommandations et communiquons quotidiennement en fonction des évolutions pouvant concerner la santé de nos employés », témoigne Muriel Havas de chez Blablacar.

mouth-guard-4791772_1920.jpg

 

Côté propreté, la routine est elle aussi revue et corrigée. Changement des produits de nettoyage par un produit désinfectant de haut niveau, désinfection de l’ensemble des poignées de porte ou boutons d’ascenseurs plusieurs fois par jour, nettoyage renforcé des sanitaires, lieux de restauration, salles de réunion, etc. « Nous essayons de mettre en place toutes les consignes de précaution », assure Muriel Havas.

 

Et à l’international ?

À l’international, certains groupes ne transigent pas. Aux États-Unis, les grandes firmes telles que Google, Amazon, Microsoft ou Twitter demandent à leurs employés de Seattle, Bellevue et San Francisco de travailler hors de leurs bureaux. Le 9 mars dernier, on apprenait notamment qu’Apple invitait l’ensemble de ses salariés qui le pouvaient à travailler depuis leur domicile, et ce, jusqu’au 16 mars. Et cette demande ne se limite pas aux États-Unis, mais s’étend également à l’Europe, le Japon et la Corée du Sud. Par ailleurs, les bureaux de la marque à la pomme font l’objet d’un nettoyage minutieux.

Même son de cloche chez Facebook. Après avoir découvert que plusieurs employés avaient été testés positifs au coronavirus, l’entreprise a décidé de fermer ses bureaux de Londres et Singapour le 5 mars. « Nous avons immédiatement fermé les zones affectées pour un nettoyage en profondeur et conseillé à nos employés basés dans les zones affectées de travailler depuis chez eux jusqu'au 13 mars », a indiqué le groupe américain dans un communiqué.

 

 

Retrouvez aussi nos autres articles dédiés à l'actualité Covid-19



PARTAGER

imprimer partager par mail

Inscription

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • Créer la rencontre : le défi du projet d'aménagement du Club Med

    Après une année de travaux en site occupé, le siège social du Club Med, dans le 19e arrondis­sement de Paris, fait peau neuve. Au pro­gramme de ce projet d'aménagement très attendu : le passage au flex office pour 40 % des salariés, la mise en ...

    1 février 2020

  • L'IoT pour mieux gérer les espaces

    Recrutement continu, récente intégration des équipes de OuiBus… BlaBlaCar est en perpétuel mouvement. Pour assurer une gestion optimale de ses espaces et salles de réunion en temps réel, la start-up a déployé dans ses locaux un système ...

    1 février 2020

  • L’ergonomie, grande oubliée du télétravail ?

    Travaille-t-on aussi bien au sein de l’entreprise qu’à la maison ou dans un espace de coworking ? Les exigences ergonomiques sont-elles différentes pour les travailleurs à distance ? À quels risques sont exposés les télétravailleurs ? Le ...

    1 décembre 2019

Dossiers de la rédaction
  • Nouveaux espaces
    28 février 2019
    De nouveaux concepts d'espaces de travail s'imposent aujourd'hui dans le secteur tertiaire. Si les terminologies varient, les objectifs, eux, sont souvent similaires: répondre à un besoin grandissant de collaboration, de création et d'innovation dans les entreprises. Tour ...
  • Immobilier inclusif
    5 novembre 2018
    Constitutif de la ville, le bâtiment de bureaux tend aujourd'hui à interagir avec son territoire. Une ouverture largement impulsée par les collectivités mais également par les nouveaux modes de travail. Le digital accompagne cette tendance qui devrait gagner du terrain dans ...
  • Aménagement
    10 septembre 2018
    L'aménagement des espaces de bureaux a connu une grande métamorphose ces dernières décennies. Zoom sur 10 tendances repérées par la rédaction au fil des reportages, visites de bureaux et portfolios...
  • Mobilité en entreprise
    1 septembre 2017
    En avril dernier, lors d’un club Développement durable, l’Arseg posait la question des enjeux et impacts des nouveaux modes de travail sur la mobilité durable. En effet, les modes de travail se transforment portés par des technologies de l’information ...
  • 6 février 2017
    En 6 ans, le nombre de tiers-lieux en France a été multiplié par 3 ! Preuve que la demande est forte et que les nouvelles organisations de travail se déploient. Désormais, les indépendants en recherche d’un environnement de travail agréable et les start-up en quête ...

Services et Produits