Immobilier et exploitation

L’immobilier vert gagne du terrain

La rédac | 28 août 2017 |

.
Dans l’édition 2017 de ses Observatoires *, Certivéa, spécialiste des certifications et labellisations, dévoile les tendances et les perspectives de l’immobilier vert en France.

Alors que l’on constate un intérêt grandissant pour la construction durable depuis 10 ans, 2016 a marqué une nouvelle étape. Avec une augmentation de +8 % du nombre total de certifications délivrées en construction au niveau national en 2016 par rapport à 2015, les performances durables dans le secteur du bâtiment non résidentiel (bureaux, bâtiments d’enseignement, plateformes logistiques…) ne cessent de s’améliorer ! Accord de Paris, loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, sensibilité du public accrue pour le concept de ville durable et de smart city… Autant d’initiatives qui ont permis d’accélérer les efforts et une meilleure prise de conscience du marché. Et si construire durablement apporte de nombreux bénéfices, une bonne gestion de son exploitation offre également des avantages indéniables : économies de charge, préservation des ressources, diminution des GES, optimisation des déchets… En se basant sur l’édition 2017 de ses Observatoires et l’analyse des opérations non résidentielles certifiées NF HQE, Certivéa a ainsi fait le point sur les questions d’énergie, d’environnement, de santé et de confort. Tour d’horizon de ses observations.

 

 

L’énergie : la préoccupation majeure des acteurs

Les maîtres d’ouvrage l’ont bien compris, travailler sur l’axe Energie permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et donc de lutter efficacement contre le réchauffement climatique, tout en obtenant des coûts d’exploitation moins élevés. L’énergie reste donc la première préoccupation du secteur de l’immobilier vert. À noter que ce sont les bâtiments d’enseignement et les bureaux neufs qui ont été les plus performants en 2016. « L’énergie est la préoccupation historique des bâtiments verts depuis le premier choc pétrolier, stimulée par les règlementations thermiques successives. Les évolutions récentes poussent à associer Bâtiment à énergie positive et bas carbone dans une analyse du cycle de vie complet du bâtiment : construction, exploitation et fin de vie », explique Patrick Nossent, Président de Certivea.

 

L’environnement, préoccupation montante des professionnels

En 2016, les acteurs se sont plus préoccupés du faible impact environnemental de leurs chantiers et d’une relation harmonieuse de leur bâtiment avec son environnement. Autres aspects pris en compte tout aussi importants : la maintenance, pour une gestion efficace du bâtiment, et la pérennité des performances environnementales dans le temps.

 

 

Le confort dans les bâtiments, un thème de plus en plus pris en compte

« Depuis quelques années et surtout depuis trois ans, nous entendons beaucoup parler de qualité de vie et de confort au travail. Par ailleurs, les nombreuses études publiées sur le sujet démontrent qu’il s’agit là d’une préoccupation grandissante. Offrir un cadre différenciant peut être un atout distinctif. Il est donc tout naturel de voir le marché s’aligner avec ces nouveaux besoins », commente Patrick Nossent. En 2016, les progressions les plus fortes concernent le confort olfactif et hygrothermique (sensation que ressent une personne, par rapport à la température et à l'humidité ambiantes, dans la pièce où elle se trouve). Des progrès sont également à noter en matière de lutte contre la pollution sonore.

 

 

Des bâtiments plus sains et plus sûrs

En santé, les performances sont en constante évolution mais on note là aussi une réelle augmentation en 2016. Les meilleures performances ont été constatées sur la qualité de l’eau. On observe également une plus grande prise en compte de la pollution de l’air intérieur due au renforcement progressif depuis quelques années des seuils de qualité sanitaire de l’air. « On constate un intérêt de plus en plus fort sur les notions de conditions sanitaires dans les locaux de travail, sous l’impulsion globale de la société civile mais aussi plus particulièrement des instances représentatives du personnel dans les entreprises », explique le président de Certivéa.

 

Quelles perspectives pour l’immobilier durable ?

La prise en compte simultanée de l’énergie et du carbone devrait connaître une forte évolution, et ce dès 2017, du fait de la mise en place du label d’état E+C- et des labels Bepos Bâtiment à énergie positive du collectif Effinergie et Bâtiment bas carbone de l’association BBCA. D’ici quelques années, ceux-ci deviendront un standard de la construction. Sur l’aspect environnemental, de nouvelles thématiques vont être mieux intégrées, notamment la biodiversité car « la demande des citoyens dans ce domaine est réelle ». La preuve en est avec l’apparition de potagers partagés qui fleurissent dans certains quartiers… L’arrivée massive du numérique aussi bien chez les professionnels de l’immobilier (BIM) que sur les ouvrages (smart building, smart city), devrait quant à elle participer à la révolution du secteur avec des solutions innovantes. Enfin, l’approche HQE des bâtiments, des infrastructures et de l’aménagement urbain durables devrait être amenée à se généraliser au fur et à mesure du développement des villes durables.

 

 

* Analyse menée sur 416 bâtiments durables non résidentiels en construction ou en rénovation en France représentant 3 824 267 m². Bâtiments ayant des performances attestées par une certification NF HQE bâtiments tertiaires en 2016.

 



PARTAGER

imprimer partager par mail

Inscription

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • Solutions

    Mieux gérer sa mobilité

    Dans le cadre d’un plan de déplacements d’entreprise, une société peut définir et mettre en œuvre un ensemble de solutions concrètes pour faciliter la mobilité de ses salariés. En voitures, en transports en commun, en vélos mais aussi à pieds… ...

    21 septembre 2017

  • Avis d'expert

    Les possibilités de la lumière connectée

    Elément présent dans tout bureau, l’éclairage devient connecté, permettant de collecter de nombreuses données pouvant s’avérer très utiles dans la vie et la gestion d’un bâtiment... Explications avec François Darsy, de Philips Lighting France.

    1 septembre 2017

  • Déplacements

    Repenser la mobilité en entreprise

    L’émergence des nouveaux modes de travail n’est pas un phénomène affectant uniquement les taux d’occupation des bureaux : elle induit également une évolution des pratiques en matière de mobilité. Retour sur les enjeux de la mobilité pour les ...

    1 septembre 2017

Dossiers de la rédaction
  • Mobilité en entreprise
    1 septembre 2017
    En avril dernier, lors d’un club Développement durable, l’Arseg posait la question des enjeux et impacts des nouveaux modes de travail sur la mobilité durable. En effet, les modes de travail se transforment portés par des technologies de l’information ...
  • 6 février 2017
    En 6 ans, le nombre de tiers-lieux en France a été multiplié par 3 ! Preuve que la demande est forte et que les nouvelles organisations de travail se déploient. Désormais, les indépendants en recherche d’un environnement de travail agréable et les start-up en quête ...
  • 1 avril 2016
    Conscientes de l’impact que le projet d’aménagement peut avoir sur leur fonctionnement et leur performance, les entreprises le conçoivent désormais comme un véritable projet d’entreprise. Cela sous-entend qu’elles vont asseoir autour de la table ...
  • 1 mars 2016
    Le facility management est un secteur d’avenir porteur de centaines de milliers d’emplois en France. L’état des lieux chiffré du secteur du FM révèle qu’aujourd’hui, le marché global des activités de services aux entreprises représente, côté ...
  • 1 janvier 2016

Services et Produits

Évènements

Tous les évènements

Sélections thématiques