ACTUALITES

Étude

Le facility management vers de nouveaux services

La rédac | 27 mars 2019 |

Xerfi-Precepta vient de publier une étude approfondie sur le marché du FM *. L’occasion de revenir sur les enjeux et leviers de croissance à venir pour les acteurs du secteur. Focus.

Entre l’élargissement des besoins des donneurs d’ordres, les progrès technologiques, une réglementation incitative en matière environnementale ou encore les mutations sociétales qui remettent à plat les modes organisationnels dans les entreprises, le marché français du facility management bénéficie de puissants moteurs. À tel point que son chiffre d’affaires a progressé de 4,5 % en 2018 pour atteindre 37 milliards d’euros. Et la croissance du marché va s’accélérer (+5 % par an en moyenne ces quatre prochaines années) sous l’effet d’une clarification de l’offre et de l’enrichissement des prestations, lié entre autres aux apports du numérique. Le chiffre d’affaires franchira ainsi la barre des 45 milliards d’euros en 2022, d’après les prévisions des experts de Xerfi Precepta. En somme, le facility management est sur le point d’entrer dans une nouvelle ère, à condition de lever les réticences des clients face à l’externalisation et de s’extraire d’une spirale déflationniste mortifère.

 

Des perspectives considérables

Pour rattraper leur retard par rapport aux pays anglo-saxons et mobiliser tout le potentiel de croissance du marché, les prestataires de FM vont en effet devoir redoubler d’efforts. Désormais, les FMers doivent fournir des services personnalisés, flexibles et adaptés aux problématiques de chaque client. Déjà, leur incursion massive dans la conciergerie illustre la nécessité de proposer une offre enrichie aux occupants et dépassant le seul cadre du bureau. Elior Services et Samsic Facility ont par exemple respectivement acquis fin 2018 Alfred Conciergerie et Quatre Epingles.

Augmenter sa capacité à faire du sur-mesure passe également par la différenciation. Quatre grands axes sont ainsi privilégiés, selon les experts de Xerfi Precepta : le savoir-faire métier, le savoir-faire sectoriel, le savoir-faire immobilier et le savoir-faire client. Sans oublier que le digital ouvre des perspectives considérables. Entre les capteurs, les objets connectés, l’intelligence artificielle, les robots, l’exploitation des big data ou encore la maquette numérique, le digital met en réalité le FM sur une nouvelle voie : celle de la maintenance augmentée. Grâce à ces nouveaux outils, les FMers sont ainsi en mesure de proposer de nouveaux services : suivi à distance des consommations énergétiques, comparaisons entre bâtiments, gestion du taux d’occupation, anticipation des besoins de maintenance, etc.

 

 

Les leaders maintiendront leur emprise

« Compte tenu de leur taille ou emprise dans le FM en France et des fortes barrières à l’entrée, les leaders actuels continueront de dominer le marché à moyen terme », commentent les experts de Xerfi Precepta. Même si, bien sûr, il ne faut pas exclure une possible arrivée d’acteurs industriels présents en périphérie du FM, souhaitant intégrer le maillon du facility management. En réalité, chaque catégorie d’opérateurs aura ses propres défis à relever pour renforcer ses positions sur un marché en pleine consolidation.

Idéalement placés dans le jeu concurrentiel, les acteurs issus du BTP et de la construction s’appuient par exemple sur leur présence dès la phase de construction, un avantage clé pour optimiser la maintenance, notamment grâce au BIM. Tout en capitalisant sur cet atout, ces acteurs devront néanmoins se renforcer dans les soft pour accroître leur expertise multiservice. Un enjeu également partagé par les acteurs issus des services énergétiques. Pour les spécialistes du nettoyage industriel et de la restauration collective, le défi va consister à s’étoffer dans le multitechnique et les prestations complémentaires autour du facility management pour décrocher plus facilement des contrats intégrés.

 

* « Le marché du Facility Management à l’horizon 2022 - Maintenance augmentée, services connexes, intégration des métiers stratégiques… : quels enjeux et leviers de croissance pour les acteurs ? ». Auteur de l’étude : Thomas Roux



PARTAGER

imprimer partager par mail

Inscription

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction
  • Nouveaux espaces
    28 février 2019
    De nouveaux concepts d'espaces de travail s'imposent aujourd'hui dans le secteur tertiaire. Si les terminologies varient, les objectifs, eux, sont souvent similaires: répondre à un besoin grandissant de collaboration, de création et d'innovation dans les entreprises. Tour ...
  • Immobilier inclusif
    5 novembre 2018
    Constitutif de la ville, le bâtiment de bureaux tend aujourd'hui à interagir avec son territoire. Une ouverture largement impulsée par les collectivités mais également par les nouveaux modes de travail. Le digital accompagne cette tendance qui devrait gagner du terrain dans ...
  • Aménagement
    10 septembre 2018
    L'aménagement des espaces de bureaux a connu une grande métamorphose ces dernières décennies. Zoom sur 10 tendances repérées par la rédaction au fil des reportages, visites de bureaux et portfolios...
  • Mobilité en entreprise
    1 septembre 2017
    En avril dernier, lors d’un club Développement durable, l’Arseg posait la question des enjeux et impacts des nouveaux modes de travail sur la mobilité durable. En effet, les modes de travail se transforment portés par des technologies de l’information ...
  • 6 février 2017
    En 6 ans, le nombre de tiers-lieux en France a été multiplié par 3 ! Preuve que la demande est forte et que les nouvelles organisations de travail se déploient. Désormais, les indépendants en recherche d’un environnement de travail agréable et les start-up en quête ...

Services et Produits