ACTUALITES

Tendances

Le bureau moderne selon Orgatec

Julie Dohen | 20 novembre 2018 |

© DR
Du 23 au 27 octobre derniers, les professionnels du mobilier de bureau et de l’environnement de travail s’étaient donnés rendez-vous à Cologne, en Allemagne, pour le salon Orgatec. Une édition réussie, riche en découvertes grâce aux fabricants venus des quatre coins du globe qui proposaient chacun leur vision de l’espace de travail moderne. Retour sur ce (bon) cru 2018.

753 entreprises de 39 pays ont participé à l’évènement et plus de 63 000 visiteurs professionnels venant de 142 pays ont fait le déplacement. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Orgatec a une nouvelle fois tenu toutes ses promesses : présenter les dernières solutions en matière d’environnement de travail et proposer des pistes de réflexions quant à l’avenir du travail. Cette année plus que jamais, les stands jouaient la confusion des genres et le mélange des codes. De halls en halls, de stands en stands, les visiteurs étaient plongés tantôt dans des ambiances de lobbys d’hôtels avec larges banquettes design et luminaires sculpturaux, tantôt dans des cafés, ou encore dans des salons cosys. Nul doute que le bureau continue de s’inspirer des tendances de l’habitat et de la restauration. Pour exemple, les matières s’étoffent et le mobilier s’habille de lin, de velours ou encore de cannage. Certains fabricants vont même plus loin et n’hésitent plus à élargir leurs gammes afin d’apporter la « touche finale » à un aménagement. Aussi, les lampes décoratives, miroirs et coussins ont fait leur arrivée sur les stands et dans les catalogues. Côté couleurs, le pastel est sans conteste à l’honneur. Il se décline en vert, mais aussi en jaune, rose, orange, bleu ou encore gris offrant des dégradés doux et harmonieux. Avec, toutefois, quelques notes plus vives sur certains produits afin de jouer les contrastes et raviver les intérieurs.

 

 

Concentration maximale

Les fabricants revenaient cette année avec des solutions plus abouties, au plus près des usages des utilisateurs. « L’inventivité et la profusion d’idées dont ont fait preuve les entreprises présentes en appréhendant l’avenir du travail, thème directeur de cette édition d’Orgatec, étaient impressionnantes. Avec l’offre et les solutions proposées, la branche a montré qu’elle était parfaitement en mesure de relever les défis actuels que représentent les espaces de travail modernes », s’est réjoui Hendrik Hund, président de la Fédération industrielle Bureau et Univers de Travail (Industrieverband Büro und Arbeitswelt e. V. – IBA). Le secteur est en effet apparu mature face aux besoins des collaborateurs et à leurs nouveaux modes de travail. À commencer par celui de s’isoler et de se concentrer. Si les espaces sont de plus en plus ouverts et flexibles, les collaborateurs ont toujours besoin de solutions de repli pour travailler seul. La tendance aux solutions flexibles et connectées, s’adaptant vite et facilement aux besoins individuels de chacun, figurait d’ailleurs parmi les thèmes majeurs du salon. Aussi, les petites boxs et cabines acoustiques, autres bulles et fauteuils individuels s’exposaient sur bon nombre de stand, chacun présentant sa version et vision de l’espace intimiste. Entièrement fermé pour Fantoni, SBS, Casala, semi ouvert chez Lande, Four Design, en version fauteuil équipé chez Cor, Alias ou Ophelis, ou encore en forme de cabane pour Bejot et Glimakra. Dans tous les cas, l’acoustique y est désormais soignée et la connectique intégrée.

 


Le collaboratif fait toujours recette

En parallèle, les espaces de travail présentés sur le salon mettaient clairement le collaboratif à l’honneur ! On est bien loin des plateaux avec enchainement de boxs individuels à l’américaine. L’open space a été repensé pour se muter en open space « intelligent », « 2.0 » ou encore flex office. Avec cette (r)évolution, c’est une toute nouvelle palette d’espaces qui se dessine, visant à accompagner le salarié dans sa journée et répondre à tous ses besoins : une bibliothèque pour se concentrer, une cabine acoustique pour s’isoler, un lounge pour échanger de façon informelle, une agora pour échanger et brainstormer, etc. Les espaces et le mobilier sont repensés pour répondre à un mot d’ordre : travailler mieux ensemble. Les tables s’équipent de connectique, elles s’agrandissent et s’élargissent pour pouvoir accueillir une dizaine de personnes, façon espaces de coworking. Version ronde chez De Vorm, rectangulaire chez Gloster, Vepa ou Alki, haute chez + Halle ou encore acoustique chez Abstracta… : il y en a pour tous les goûts et toutes les configurations possibles. Pour une touche supplémentaire de praticité, de petits espaces de rangements peuvent être également intégrés. Côté assise, là aussi les choses semblent avoir évolué. Que ce soit pour se réunir ou juste pour échanger de manière informelle, les fabricants se sont montrés inspirés avec des propositions d’assises diverses et variées. Les larges banquettes ont notamment fait leur arrivée dans les bureaux. Elles sont de plus en plus souvent accompagnées de tables basses ou de bouts de canapés afin de pouvoir y poser son ordinateur portable ou ses effets personnels. Sans surprise, la connectique y est là aussi présente. Elle peut être directement intégrée dans les canapés ou les tables basses ou bien dissimulée dans les coussins comme chez Konig Neurath. Le modèle de banquette en cercle exposé dans le hall de Vitra, idéal pour faciliter les échanges, a par exemple remporté un franc succès. Plus originale, la balançoire passe elle aussi en mode collaboratif ! Plusieurs modèles étaient proposés dans ce sens. Intersthul a opté pour une version balancelle, Isku et Béjot exposaient quant à eux des modèles arrondis permettant de balancer plusieurs personnes autour d’une même table.

 

 

Les espaces projet s’émancipent dans les bureaux

Enfin, cette année aura définitivement marqué l’avènement des espaces projet dans les nouveaux aménagements. Ils sont généralement conçus dans l’optique d’encourager la collaboration mais aussi la créativité, l’expérimentation et l’innovation. Ici, un mot d’ordre, enfin plutôt deux si vous nous le permettez : flexibilité et modularité ! Pour cela, on va privilégier des postes de travail, tableaux écritoires ou autres mobiliers sur roulette et pourquoi pas repliables, permettant de transformer rapidement l’espace, pour un mode de travail classique ou pour des séances de brainstorming. Certains fabricants ont même été plus loin dans la réponse au besoin et présentaient un mobilier sur roulette et autonome, fonctionnant sur batterie, évitant la tannée des câbles à déplacer. Dans ces espaces, les assises décalées sont les bienvenues : poufs, tabourets, balançoires et autres canapés étaient ainsi légions sur les stands. Sans oublier les estrades modulables permettant de créer de mini-agoras en un rien de temps. Emboîtant le pas de cette tendance, Buzzi Space présentait Buzzi Bracks, un système d’espaces de travail entièrement modulables reposant sur une structure métallique et des rideaux acoustiques permettant de créer tour à tour un salon cosy, un espace de travail, de réunion… personnalisés à l’aide d’accessoires divers et variés. La flexibilité a son paroxysme.

Modulable, collaboratif, connecté, au plus près des usages du salarié… Nul doute que le bureau moderne selon Orgatec aura largement de quoi inspirer les futurs aménagements.

 



PARTAGER

imprimer partager par mail

Inscription

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • Mélange des genres

    Îlink : une mixité des usages à l’échelle d’un quartier

    Le projet immobilier Îlink a permis de créer un nouveau quartier à Nantes, où se côtoient logements, bureaux et commerces.

    12 novembre 2018

  • Immobilier inclusif

    Silex 1 mêle bureaux, commerces et services

    Silex 1, situé à deux pas de la gare et du centre commercial de la Part-Dieu à Lyon, abrite les bureaux de BNP Paribas et Axxes, ainsi qu’un espace de coworking Nextdoor. Livré par Covivio début 2017, il revisite les codes de l’immeuble tertiaire.

    6 novembre 2018

  • Visite en images

    Un loft à l'esprit industriel

    Créée en 2016, la start-up spécialisée dans la photographie profession­nelle, Meero est en pleine croissance. Ses bureaux dans un loft en plein coeur de Paris sont à l'image de son univers: colorés et lumineux dans un décor industriel.

    1 novembre 2018

Dossiers de la rédaction
  • Immobilier inclusif
    5 novembre 2018
    Constitutif de la ville, le bâtiment de bureaux tend aujourd'hui à interagir avec son territoire. Une ouverture largement impulsée par les collectivités mais également par les nouveaux modes de travail. Le digital accompagne cette tendance qui devrait gagner du terrain dans ...
  • Aménagement
    10 septembre 2018
    L'aménagement des espaces de bureaux a connu une grande métamorphose ces dernières décennies. Zoom sur 10 tendances repérées par la rédaction au fil des reportages, visites de bureaux et portfolios...
  • Mobilité en entreprise
    1 septembre 2017
    En avril dernier, lors d’un club Développement durable, l’Arseg posait la question des enjeux et impacts des nouveaux modes de travail sur la mobilité durable. En effet, les modes de travail se transforment portés par des technologies de l’information ...
  • 6 février 2017
    En 6 ans, le nombre de tiers-lieux en France a été multiplié par 3 ! Preuve que la demande est forte et que les nouvelles organisations de travail se déploient. Désormais, les indépendants en recherche d’un environnement de travail agréable et les start-up en quête ...
  • 1 avril 2016
    Conscientes de l’impact que le projet d’aménagement peut avoir sur leur fonctionnement et leur performance, les entreprises le conçoivent désormais comme un véritable projet d’entreprise. Cela sous-entend qu’elles vont asseoir autour de la table ...

Services et Produits